Corps et esprit

Votre langage corporel : quand le corps et l’esprit vous influencent

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Même lorsque vous gardez le silence, vous communiquez… Si cette phrase peut prêter à sourire, elle est pourtant prouvée. En effet, le langage du corps joue un rôle prépondérant dans votre vie quotidienne, que ce soit dans le monde du travail, dans le cercle familial, dans votre vie amoureuse et dans n’importe quelle situation. La Woman Mag est allé chercher des informations concrètes pour vous aider à comprendre comment votre langage corporel peut impacter toute votre vie.

 

Vos pensées et vos gestes vous représentent.

 

Dans la vie courante, vous n’avez pas besoin de parler pour vous faire comprendre. Votre corps peut prendre le relais dans de nombreuses situations, et très souvent sans même que vous vous en rendiez compte. Le langage corporel est le miroir de vos pensées, de votre perception du monde et de votre propre perception, aux yeux de vos interlocuteurs. Ainsi, lorsque vous êtes gênée, lorsque vous êtes enthousiaste, lorsque vous vous sentez impuissante, ou dans n’importe quel cas de figure, vous trahissez toutes vos émotions à travers des gestes, des postures et des façons d’agir.

 

De nombreux sociologues s’accordent à dire que, particulièrement chez les femmes, le langage corporel trahi un manque de confiance et d’affirmation, en comparaison avec les hommes. Par exemple, dans une salle de classe, on observera une plus nette participation des garçons et une minimisation côté féminin. La peur de proposer une participation au contenu moins qualitatif pousse les filles à douter de leur intervention et par conséquent, prennent moins la parole.

 

De manière générale, dans la vie de tous les jours, les femmes se font plus discrètes, prennent moins d’espace et trahissent par ces comportements non verbaux un manque de confiance et d’estime d’elles-mêmes. Mais alors, le corps change-t-il l’esprit ou est-ce l’esprit qui change le corps ? Est-ce votre façon d’agir qui conditionne vos perceptions ou sont-ce vos perceptions qui conditionnent votre façon d’agir ?

 

Les deux ! Il est important que vous gardiez en mémoire que le corps et l’esprit ont le grand pouvoir de fonctionner ensemble. Ainsi, lorsque vous vous sentez menacée ou mal à l’aise, vous allez agir de façon à vous protéger. C’est votre cerveau qui donne l’ordre à votre corps de vous tenir courbée, de passer la main derrière votre nuque, en signe de mal-être, ou de baisser le regard. Même si vous n’aviez pas l’intention de faire ces actions, votre corps les réalise, pour la simple raison qu’il agit sur ordre de votre cerveau.

 

De la même façon, votre cerveau peut fonctionner sur ordre du corps. Ainsi, lorsque vous vous entraînez à faire certaines choses et les répétez souvent, votre cerveau fini par les identifier comme des habitudes et vous fera faire ces actions presque automatiquement. Vous avez donc autant le pouvoir d’influencer votre corps que votre esprit. Et dans la vie de tous les jours, chacun de vos gestes peut en dire long sur vos émotions, sur votre confiance en vous et sur votre ressenti d’une situation donnée.

 

Faites semblant jusqu’ à ce que vous deveniez…

 

Vous connaissez sûrement le proverbe anglophone « Fake it until you make it », qui signifie « Faites semblant jusqu’à ce que vous le fassiez ». Cet adage est une excellente représentation de la méthode Coué. C’est tout simplement de l’auto-persuasion ! Vous rêvez de prendre la parole dans une salle de conférence de 1000 personnes ? Commencez par votre salle de réunion de 15 personnes et dites-vous que vos capacités oratoires sont exceptionnelles, au point de vous mener dans cette salle de 1000 personnes ! Peu importe que vous ayez de l’entrainement, le tout c’est de FAIRE. Commencez petit si cela peut vous rassurer, puis faites grandir le nombre de personnes qui vous écoutent, pour finalement vous jeter dans la gueule du loup et oser prendre la parole devant 1000 personnes.

 

Pour réaliser une action qui vous fait envie, peu importe les compétences que vous avez, peu importe si les conditions s’y prêtent vraiment : le plus important est ce que vous véhiculez et ce que vous croyez! Parce que ce que vous croyez peut vous faire agir ou vous desservir. Dans une intervention au TedX en 2012, Amy Cuddy proposait les interprétations d’études qu’elle avait menées avec une équipe de sociologues. Il a été clairement démontré que l’action est liée à la confiance en soi, elle-même liée à la posture !

 

 

L’étude menée consistait à faire agir des personnes en leur faisant prendre 2 postures : une posture impuissante où ils sont courbés et renfermés sur eux-mêmes, et une posture puissante où ils sont « ouverts », le torse bombé, pleins d’assurance. Les résultats sont édifiants : ces mêmes personnes ont vu leur taux de tolérance au risque monter de 86 % par rapport au début de l’expérience, dans la posture puissante et de 20% pour la posture impuissante.

 

Aussi, lors de cette même expérience, leur taux de testostérone a augmenté de 20 % dans la posture puissante et a baissé de 10 % dans la posture impuissante. De la même manière, le taux de cortisol, l’hormone du stress, a chuté de 25 % dans une posture puissante et a augmenté de 15 % dans une posture impuissante. C’est la preuve irréfutable que la posture influence directement votre confiance en vous et votre possibilité à agir : les hormones sécrétées lors de la prise de certaines postures configurent votre cerveau et vous pousse à être soit affirmée et confiante, soit stressée et peu confiante.

 

Pour résumer, vos gestes vous trahissent et peuvent ainsi vous valoriser ou pas. La posture est très importante dans la société actuelle et comme le prouve l’étude rapportée par Amy Cuddy, elle peut réellement vous permettre de passer à l’action ou au contraire vous conduire à vous renfermer sur-même. Pour faire en sorte que votre langage corporel influence positivement votre environnement, La Woman Mag vous donne 3 conseils :

 

    • Redressez-vous ! La posture droite vous présente aux yeux de vos interlocuteurs comme une femme pleine d’assurance. Que ce soit lors d’un rendez-vous amoureux ou lors d’un entretien d’embauche, cela ne peut que vous être bénéfique.
    • « Faites semblant jusqu’à le faire vraiment ». Et même plus encore : « Faites-le jusqu’à ce que vous le deveniez ! ». Plus vous bombez le torse et parlez haut et fort en public, plus vous prendrez l’habitude de vous conduire ainsi. Plus, bien entendu, vous aurez de chances de devenir une femme confiante.
    • Vous influencez votre façon d’être. On a tendance à croire que les autres influencent notre façon d’agir. Force est de constater avec les éléments de cet article que vous êtes votre toute première influence. Alors chaque soir, prenez quelques instants pour méditer sur votre gestuelle quotidienne : quels sont ces petits gestes que vous faites lorsque vous êtes stressée, désappointée ou énervée ? En identifiant ces petits gestes et en travaillant à leur maîtrise, vous parviendrez à éviter qu’ils ne vous trahissent, et mieux encore, à en adopter de bien plus profitables.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également