1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Comment savoir si vous avez une bonne estime de vous ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Développée dès l’enfance, l’estime de soi n’est pas égale d’un individu à l’autre. Elle est nourrie au fil de votre vie par vos expériences et par les encouragements que vous recevez des autres. En effet, le regard des autres participe très largement à la construction de l’estime de soi, de même qu’un environnement sécurisant, positif et stable. Vous l’aurez compris, votre estime de vous se construit avec le temps et dépend d’un grand nombre de facteurs. Mais comment savoir si vous avez une bonne estime de vous ? C’est la question  à laquelle La Woman Mag répond dans cet article.

 

Les critiques vous atteignent

 

On peut avoir de l’estime de soi et pourtant être vexé par une critique, surtout si elle provient de quelqu’un que l’on apprécie ou que l’on connaît bien. Mais si votre estime de vous-même est basse, les critiques vous atteignent en toutes circonstances, qu’elles proviennent de personnes que vous connaissez ou non. Chaque critique est prise personnellement.

 

Par exemple, impossible d’entendre votre responsable vous dire que le dernier dossier n’était pas satisfaisant, sans que vous remettiez toutes vos compétences en question. En effet, dans ce type de situation, avec une basse estime de soi, vous vous trouvez nulle, vous pensez ne pas mériter votre poste ou pensez être la pire employée de l’année. Tandis qu’avec une bonne estime de soi, vous demanderiez à votre responsable des précisions quant aux points à améliorer et auriez gardé confiance en vos compétences.

 

 

Vous ne prenez jamais position

 

Vous pouvez également vous rendre compte d’une basse estime de soi en mesurant votre capacité à prendre position. Si vous ne prenez jamais de décisions fermes et franches, si vous ne vous affirmez pas clairement dans une conversation de peur d’être attaquée, si vous n’osez pas dire non ou que vous vous excusez à tout bout de champ, il est fort probable que vous ayez une mauvaise estime de vous.

 

Ce point précis implique qu’au quotidien, vous préférez vous effacer, ne pas trop faire de vagues et ainsi ne pas vous confronter à l’avis des autres, plutôt que de prendre position. Une bonne estime de vous vous conduirait au contraire à affirmer vos opinions et à communiquer clairement.

 

Vous vivez dans une perpétuelle comparaison

 

Une mauvaise estime de soi pousse à vivre dans une perpétuelle comparaison. En effet, si vous souffrez d’une basse estime de soi, les autres sont une référence que vous prenez constamment : elle ou il a une grande maison et moi non, c’est qu’elle ou il doit avoir un meilleur salaire, ou un meilleur travail que moi, en conclusion de quoi je ne suis pas assez bien, pas assez ambitieuse, pas assez performante, etc… Et ceci pour tous les pans de votre vie, qu’ils soient privés ou professionnels.

 

La comparaison est un cercle vicieux : plus vous vous comparez aux autres, moins vous vous estimez à votre juste valeur, plus vous vous focalisez sur vos défauts, et plus vous doutez de vos propres compétences, capacités ou possibilités. Une bonne estime de vous vous pousserait au contraire à vous réjouir de la réussite sociale, professionnelle ou personnelle des autres, sans jamais vous remettre en question, et à convertir cette admiration en énergie pour atteindre vos objectifs, convaincue que vous possédez vous aussi toutes les capacités nécessaires pour les atteindre.

 

 

Vous procrastinez

 

La procrastination  est l’art de remettre à plus tard. Elle est aussi un signe du manque d’estime de soi : vous repoussez sans arrêt vos tâches ou vos projets car vous êtes convaincue qu’ils ont voués à l’échec, que vous n’y arriverez pas. De ce fait, persuadée que vos actions ne porteront jamais leurs fruits, vous remettez à plus tard, puis encore et encore, pour, en fin de compte, ne rien faire.

 

Une bonne estime de soi au contraire vous pousserait à élaborer un plan pour atteindre vos objectifs, même si cela implique de faire une petite action chaque jour, même si cela vous demande de fractionner le travail.

 

Même si la procrastination peut arriver à tout le monde, dans des périodes d’énergie basse, de paresse ou de fatigue, elle est signe d’une mauvaise estime de vous si elle est ancrée dans vos habitudes.

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

La femme indépendante

La femme indépendante est un sujet qui pourrait être traité longuement et en de nombreux sens, tant il y aurait à dire. L’évolution des femmes