Comment expliquer son cycle féminin à son partenaire ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Parler de ses règles n’est jamais une chose facile. Pourtant au-delà du sang qui s’écoule du corps féminin chaque mois, la femme doit composer avec toute sa nature cyclique. Le sang n’est donc que le sommet de l’iceberg hormonal, physiologique, émotionnel et énergétique du cycle menstruel. Le comprendre et se l’approprier est un cheminement long et parfois difficile pour beaucoup de femmes. Mais avoir le soutien de son entourage peut grandement faciliter cette démarche. Alors, comment en parler à ceux qui partagent notre quotidien et notre intimité, surtout dans une société qui a bafoué cet état naturel et qui a stigmatisé ce sang sacré que nous rendons à la terre chaque mois.

 

Le besoin de compréhension est fondamental, mais la femme et l’homme ne fonctionnent pas de la même manière. Là où le cycle hormonal féminin est très marqué, le cycle hormonal masculin lui, est plus subtil. Chez l’homme, il est lié à la production de testostérone et comme l’explique Alain Bitton, andrologue à Genève “La testostérone n’influe pas que sur la libido. C’est une hormone anabolisante qui agit sur la concentration, la mémoire, mais aussi sur la masse musculaire.” Cette hormone connait un pic matinal. Il varie selon l’état physiologique, physique et émotionnel de l’homme. De plus, l’état d’esprit a un fort impact sur cette production hormonale.

 

Le cycle féminin est plus complexe, il est influencé par les hormones sexuelles qui sont les œstrogènes, la progestérone et la testostérone (eh oui aussi !) qui accompagnent les hormones messagères que sont la FSH : Hormone Folliculo Stimulante et la LH : Hormone luténeisante. Nous n’aborderons pas les détails techniques physiologiques, mais retenez que leurs actions dans le corps rythment les phases menstruelles.

 

Pour rappel, le cycle menstruel dure en moyenne 28/29 jours et compte 4 phases d’environ 7 jours. Le cycle commence le premier jour des saignements, c’est la phase menstruelle qui est symbolisée par l’archétype (modèle type) de l’Ancienne. À la fin des saignements, nous entrons dans la phase préovulatoire qui est symbolisée par l’archétype de la Jeune Fille. Puis vient la phase ovulatoire qui est caractérisée par l’archétype de la mère. Enfin le cycle se termine avec la phase prémenstruelle qui est caractérisée par l’archétype de l’Enchanteresse. Chacune des phases donne à la femme des perceptions et des capacités différentes. La grande nouvelle, comme nous l’indique Miranda Gray auteure du livre « La femme Optimale », durant votre cycle, votre partenaire va rencontrer la femme « quatre en une ». Partant de ce constat et de son analyse, voici les précieux conseils adressés à ces messieurs.

 

Chères lectrices, pour les aider à comprendre ce que nous vivons dans nos cycles, rien de mieux que de mettre cet article entre leurs mains, car ce qui suit s’adresse directement à eux.

 

Messieurs, selon certaines idées reçues, les femmes sont « lunatiques et caractérielles ». Elles peuvent même le revendiquer parfois, pour expliquer les changements en elles, qu’elles ne maîtrisent pas. Mais saviez-vous qu’elles sont « aussi » exceptionnelles et disposent de talents et de compétences formidables lorsqu’elles maîtrisent leur cycle féminin ?

 

Imaginez que vous viviez avec quatre femmes différentes durant un mois, disons une par semaine, et que chacune d’elles soit légèrement différente, votre attitude envers ces femmes serait-elle la même ? Si vous saviez que chaque semaine, chacune d’elle a des qualités et des capacités accrues, ainsi que des modes de pensée différents, ne pensez-vous pas que cela faciliterait votre compréhension de ce mystère qu’est la femme ?

 

Nous vous offrons l’opportunité de découvrir les atouts de ces 4 femmes, 4 phases, 4 archétypes, du cycle féminin.

 

La femme contemplative – La phase menstruelle (Jour 1 à 6 du cycle) : C’est une période durant laquelle votre compagne a ses saignements, elle a besoin de repos pendant ce temps de restauration, car ses énergies physiques et mentales sont faibles.

 

Cependant, cette période lui procure une approche d’ensemble, elle a une compréhension intuitive et tournée vers les sentiments. Elle évalue les situations avec impartialité et a une grande aptitude au pardon. Sa créativité est contemplative plutôt qu’active et elle se détache des objectifs. L’archétype de l’Ancienne lui procure une profonde sagesse. C’est un moment favorable pour passer en revue les projets et les relations où elle sera plus à même de prendre des engagements sur des décisions et des changements. Durant cette période, n’attendez pas d’elle des facultés d’apprentissage et de mémoire, car sa concentration est limitée et son endurance physique est faible. Accordez-lui plus d’espace personnel et des moments d’indisponibilité, cela lui permettra de se renforcer pour la semaine suivante.

 

 

 

La femme dynamique – La phase préovulatoire (Jour 7 à 13 du cycle) : Cette période débute à la fin des saignements et donne à votre partenaire une excellente endurance et force physique, en plus d’une grande capacité de concentration et de mémoire. Elle se sent indépendante et pleine de motivation. Elle ressent le besoin de planifier, car elle a le souci du détail et sa réflexion est structurée et logique.

 

L’archétype de la Jeune Fille lui confère un grand dynamisme. Vous pouvez l’accompagner dans cette phase en lui proposant d’organiser seule les prochaines vacances, votre déménagement ou lui proposer de créer votre programme diététique de la semaine. Elle adorera faire des recherches et des listes. Néanmoins cette phase n’est pas le moment idéal pour lui demander de faire preuve d’empathie ou de participer à des projets communs.

 

 

 

La femme expressive – La phase ovulatoire (Jour 14 à 20 du cycle) : Votre partenaire entre dans sa période de « femme féconde ». Elle communique avec enthousiasme et empathie. Elle se sent forte émotionnellement et offre son soutien et son écoute avec altruisme. Sa force physique et mentale la rendent productive et flexible. Elle se sent aussi plus romantique. L’archétype de la mère lui offre une perception plus sentimentale de ce qui l’entoure. C’est le moment rêvé pour partager vos sentiments et parler de vos émotions, car cette période l’encourage à forger les relations. Vous pouvez lui suggérer des activités familiales ou en groupe, car pendant cette période elle aime accompagner et prendre soin des autres. Elle peut se révéler être un excellent leader. C’est pourquoi il est préférable de ne pas attendre d’elle des actions indépendantes ou le détachement émotionnel.

 

 

La femme Créative – La phase prémenstruelle (Jour 21 à 28/29 du cycle) : Messieurs, vous allez rencontrer dans cette phase une femme plus émotive dont l’énergie physique et mentale baisse progressivement. Votre compagne a une analyse critique et intuitive plus développée, elle est focalisée sur les changements et les problèmes. Elle traverse des pics de forte créativité et aussi de frustration. Néanmoins, elle excelle dans les actions indépendantes et la résolution de problèmes.

 

L’archétype de l’Enchanteresse lui offre une incroyable créativité dans laquelle elle peut calmer son mentale hyperactif. C’est le moment idéal pour faire le contrôle des comptes du foyer, réorganiser l’agencement de votre maison, faire du tri et désencombrer votre garage, car votre femme se révèle être une force motrice. Cependant, cette phase n’est pas idéale pour des discussions à cœur ouvert ou encore des négociations, car son sens critique ne lui permet pas un raisonnement logique. Tâchez de ne pas être trop exigeant et soyez flexible, accordez-lui votre soutien tout en lui laissant de l’indépendance dans ses actions. Le calme reviendra avec les saignements et le lâcher-prise de la phase suivante.

 

 

 

Chaque phase apporte un regard différent dans chaque domaine de la vie et la sexualité est un point essentiel dans une relation de couple. La perception de notre propre corps et celle de notre partenaire, notre libido et notre désir seront également affectés par les énergies archétypales des différentes phases du cycle féminin. Ce sujet mérite d’être abordé pour dénouer certaines situations confuses qui surviennent dans certains couples.

 

Dans la phase menstruelle, beaucoup de couples s’abstiennent de faire l’amour, car la femme saigne et qu’elle peut être en proie à des troubles menstruels douloureux. Mais c’est un moment propice à la tendresse, à la connexion spirituelle du couple, qui donne une autre dimension à la sexualité. Durant la phase préovulatoire, la présence de testostérone dans son corps donne à la femme, plus d’énergie, de fougue et une plus grande liberté qui désinhibe son désir, elle sera davantage disposée à la fantaisie dans sa sexualité. Pendant la phase ovulatoire, la femme est féconde et tout son corps est physiologiquement prêt à la création. Sa nature romantique et son énergie haute favorisent ses pulsions sexuelles. La phase prémenstruelle n’est pas très confortable pour la femme, elle subit parfois des troubles prémenstruels. Elle est souvent frustrée et a besoin d’être rassurée sur vos sentiments. Comme son énergie physique diminue progressivement avec des pics d’énergie, sa puissance créative trouve des moments favorables à une sexualité plus exigeante, plus sauvage. Ce sont les 4 facettes charnelles d’une même femme. Vous comprenez aisément, messieurs, que cela peut mettre du piquant dans la relation.

 

Maintenant, vous avez un décryptage des schémas qui se répètent chaque mois dans le cycle de votre partenaire. Certains d’entre vous se diront « Oui ! mais on ne va pas se plier à ce rythme frénétique féminin ! » et il ne s’agit pas de « se plier » ou de se contraindre. Dans l’idéal, il est question d’en avoir conscience, tant pour l’homme que pour la femme. En comprenant ce rythme naturel, il est plus aisé d’éviter certains conflits, ou quelques frustrations, d’une part et d’autres.

 

Lorsque nous parlons de partenaire, il ne s’agit pas seulement du genre masculin ou du conjoint, il est aussi question d’un partenaire du même sexe ou d’un collaborateur professionnel. Cette compréhension vaut dans chaque domaine de la vie d’une femme. Dans le cas des couples homosexuels, il est intéressant de reconnaître quelle est la structure énergétique la plus présente dans chaque partenaire, est-ce une structure énergétique à dominante féminine (Ying) ou masculine (Yang) ? En fonction de la réponse, les archétypes féminins seront plus présents, amenant ainsi leurs perceptions et atouts.

 

Beaucoup penseront sûrement qu’il est plus simple de comprendre le fonctionnement d’un homme et de cocréer avec le principe masculin. Mais bien que sa structure énergétique soit différente, l’homme est également animé par 4 archétypes principaux qui lui confèrent des perceptions du monde et des aptitudes relationnelles différentes. Les reconnaître et les comprendre permet ainsi de créer cette cohésion du féminin et du masculin en chaque individu et entre les partenaires.

 

Mais ça, c’est un autre sujet.

 

 

Source :

 

  • La femme Optimale » de Miranda GRAY pour approfondir :

 

  • Living with a Woman in Lockdown : A SURVIVAL GUIDE FOR MEN ! » de Miranda GRAY
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également