1er magazine audio audio audio de la Réunion et de l'Océan Indien

illustration syndrome de l'imposteur

Comment faire face au syndrome de l’imposteur au travail ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Le syndrome de l’imposteur au travail… Comment y faire face ?

Le syndrome de l’imposteur au travail peut sérieusement vous nuire et il est important de l’identifier rapidement pour mieux le contrer. Dans le monde de l’entrepreneuriat, le syndrome de l’imposteur peut contribuer à faire baisser votre confiance en vous et vous empêcher d’aller de l’avant. Dans cet article, nous allons vous donner des clés pour lutter contre le syndrome de l’imposteur et garder un état d’esprit positif au travail.

 

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur?

 

Le syndrome de l’imposteur n’est pas vraiment un syndrome, en ce sens qu’il n’est pas une maladie. Concept proposé en 1978 par deux psychologues, il est présenté comme une « expérience » que 70 % de la population aurait potentiellement vécue. Le syndrome de l’imposteur provoque un doute presque permanent : vous remettez en cause chacun de vos succès en les attribuant à des facteurs externes tels que la chance, un collègue ou simplement le fait d’avoir été là au bon moment. A cause de cela, vous êtes convaincue de ne pas mériter les bonnes choses qui vous arrivent, convaincue de ne pas avoir les capacités pour les obtenir. Vous vous sentez illégitime, alors, pour camoufler un profond mal-être et vos pseudo-lacunes, vous vous surmenez, ce qui peut avoir des conséquences malheureuses sur le long terme. En effet, le surinvestissement est l’une des stratégies classiques pour éviter d’être démasquée, un moyen de se donner bonne conscience. Vous travaillez plus dur encore pour attribuer vos succès à un travail réellement effectué, vous vous épuisez et risquez, sur la durée, la dépression ou le burn-out. Autant vous préserver !

 

Dans votre vie professionnelle, le syndrome de l’imposteur est un ennemi de taille. Il vous induit en erreur en vous laissant penser que vous n’êtes pas assez performante ou compétente. C’est un vrai problème, car le syndrome de l’imposteur risque au fil du temps de vous rendre moins confiante, même si vous êtes très talentueuse et compétente. Cet état de doute permanent crée un état d’angoisse qui vous oblige à mettre en place différents stratagèmes, pour que personne ne remarque votre supposée incompétence. Vous l’aurez compris, le syndrome de l’imposteur peut faire douter n’importe qui, l’empêchant de prendre pleinement conscience de ses talents et d’aller de l’avant. Pire, il peut vous amener à sous-estimer vos capacités. Mais alors, comment faire pour lutter contre le syndrome de l’imposteur au travail ?

 

photo syndrome de l'imposteur

 

Comment faire face au syndrome de l’imposteur au travail ?

 

Lorsque vous êtes touchée par le syndrome de l’imposteur au travail, il est important de réagir rapidement. Il existe différentes façons de lutter contre lui et de reprendre possession de tous vos moyens dans le cadre professionnel. Véritable poison pour l’estime de vous-même, pour votre amour propre et votre confiance en vous, il faut apprendre à lutter efficacement contre le syndrome de l’imposteur. Insidieux, il peut mettre du temps avant de se dévoiler complètement, vous emprisonnant dans un cercle vicieux de dévalorisation et de perte de confiance en vous. Votre lutte doit alors passer par la protection de votre propre estime et de votre confiance en vous. Le plus important est de ne pas renier vos compétences. Si vous êtes là où vous en êtes aujourd’hui, c’est bien grâce à vos propres compétences. Car si vos succès étaient vraiment le fruit des compétences d’autrui : pourquoi auriez-vous toujours des clients, si vous êtes entrepreneure ? Comment votre carrière pourrait-elle continuer ? C’est bien le fruit de vos compétences !

 

Pour faire face au syndrome de l’imposteur au travail, vous pouvez tenir un journal de bord dans lequel noter quotidiennement une tâche pour laquelle vous êtes fière de vous. Juste une seule. Bien entendu, s’il y en a plusieurs, tant mieux, mais le but ici est de pouvoir constater, même des semaines plus tard, tout ce que vous accomplissez et les nombreux efforts que vous avez réalisés. C’est très gratifiant de pouvoir admirer plus tard tout le travail qui a été fait en amont, surtout lorsque cela porte ses fruits ! Vos succès vous apparaîtront ainsi plus évidents et il vous sera impossible de les renier ou de les attribuer à quelqu’un d’autre. Aussi, pour lutter contre la peur d’être démasquée et la culpabilité engendrée par le syndrome de l’imposteur, il est important de couper avec la notion de performance, pour se concentrer pleinement sur le travail déjà accompli. Félicitez-vous de chaque tâche, même minime, pour cesser de croire que vous êtes un imposteur. C’est en semant chaque jour des petites graines de confiance en vous que vous parviendrez à vous libérer de cette dévalorisation permanente.

 

Il est impératif de sortir du besoin du regard de l’autre dans son cadre professionnel, car en minimisant l’importance du jugement de l’autre, vous parviendrez à vous détacher progressivement du syndrome de l’imposteur, qui repose précisément sur ce que les autres peuvent penser de vos capacités. De la même façon, cessez toute comparaison aux autres : vos collaborateurs ou votre concurrence ne sont pas vous, vous n’êtes pas vos collaborateurs ni votre concurrence, et chacun possèdes ses propres qualités ! Soyez bienveillante envers vous-même, vous donnez le meilleur de vous chaque jour et ne devez en aucun cas douter de vos talents. Par ailleurs, il peut être intéressant pour compléter ce travail de lutte contre le syndrome de l’imposteur d’établir une liste de vos talents naturels. Vous en avez forcément plusieurs qui vous sont très profitables au quotidien : efficace dans le travail en équipe, autonome, rapide, grande capacité de concentration, empathique, polyvalente, méthodique, organisée, rigoureuse, bonne négociatrice… Notez vos talents et efforcez-vous de les reconnaitre chaque jour. Grâce à eux, vous êtes une brillante entrepreneure !

 

Pour résumer, le syndrome de l’imposteur au travail ne doit pas être pris à la légère. Lutter contre lui rapidement et efficacement est le moyen le plus sûr de ne pas saboter son quotidien professionnel. En gardant à l’esprit les différents points mentionnés dans l’article, il ne fait aucun doute que vous saurez lui faire face efficacement. Récapitulons ensemble :

 

  • Identifiez vos qualités professionnelles.
  • Préservez votre estime de vous-même et travaillez à l’augmenter.
  • Pour cela, notez vos efforts quotidiens pour mieux les admirer tout au long de votre carrière.
  • Ne vous comparez pas aux autres !
  • Soyez aux petits soins avec vous-même, vous faites de votre mieux.
  • Détachez-vous du jugement de l’autre.
  • Listez vos qualités professionnelles et vos talents.
  • Félicitez-vous !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Votre rituel de pleine lune

18 janvier 2022   Cette première pleine lune de 2022 aura lieu à 03h50 et sera sous l’influence du signe du cancer.   Pourquoi faire