1er magazine audio audio audio de la Réunion et de l'Océan Indien

Découvrir sa nudité pour mieux s’accepter

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Avez-vous déjà pensé à vous réconcilier avec votre corps ? Cette question peut porter à sourire, mais elle est très sérieuse.

 

Partie visible de l’être, l’enveloppe corporelle est celle qui renvoie sur notre psychique une image positive ou négative de soi. Les imperfections du corps nu ressortent inévitablement face au reflet du miroir et elles sont souvent perçues comme source de mal-être. Toutefois, il est possible d’assumer pleinement la nudité de son corps, quel qu’il soit.

 

Tout d’abord, comprenons à travers les propos du psychothérapeute Jean-Pol Laplanche les raisons pour lesquelles il est si difficile d’accepter notre corps. Il explique que « L’amour de soi dépend de la façon dont on a été regardé. De la façon dont on a été accueilli ou toléré trouvé beau ou décevant. En grandissant, nous intériorisons ce regard. Ce qui signifie que nous ne nous regardons jamais de manière objective, et qu’attendre d’avoir un corps parfait pour l’aimer est une entreprise vouée à l’échec ». En d’autres termes, accepter sa nudité, c’est d’abord apprendre à s’émanciper du regard des autres. Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous.

 

Pour lutter contre cette société qui rend le corps de la femme esclave afin de ressembler aux stéréotypes largement relayé par les médias, il existe des méthodes très efficaces et qui ont fait leurs preuves.

 

 

 

 

La neutralité corporelle est un concept basé sur l’acceptation de soi. Il s’agit de s’accepter, sans être obnubilé par son physique. Elle se veut avant tout bienveillante et prône la recherche du bien-être. Se lancer dans un hobby, s’épanouir dans une activité, se lancer pour une cause ou encore pratiquer un sport peut être des alternatives, sans avoir à penser à son physique. Il s’agit d’un équilibre entre l’amour de soi et l’aversion pour son corps.

 

Un autre concept s’appuie sur la “positivité corporelle” qui consiste à aimer son corps, et ce, peu importe, son aspect. Aujourd’hui, de grandes firmes n’hésitent plus à mettre en valeur des femmes rondes pour leurs campagnes de marketing. De même, de grandes marques montrent des femmes mûres pour vanter leurs produits cosmétiques. La femme s’émancipe ainsi peu à peu des clichés prônant un modèle unique de beauté.

 

Une étude du psychanalyste viennois Paul Schilder explique que si nous nous aimons tels que nous sommes, nous refléterons une image positive de nous-mêmes. La clef pour accéder à l’estime de soi et accepter sa nudité consiste donc à prendre confiance et de ne plus s’exclure. Il est impératif d’accepter ce que l’on est, avec ses imperfections. Il s’agit donc de se réconcilier à la fois avec son mental et son corps. Le corps ne sera plus ainsi considéré comme l’ennemi numéro un de nos vies ! Redécouvrir le contact sensuel avec sa chair, avec sa peau, deviendra un réconfort, un bonheur. « Se sentir bien nu ; c’est s’offrir le plaisir de se sentir vivant, d’exister pleinement, d’être en contact direct et total avec son corps et ses sens. » le résume ainsi Jean-Pol Laplanche.

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Votre rituel de pleine lune

18 janvier 2022   Cette première pleine lune de 2022 aura lieu à 03h50 et sera sous l’influence du signe du cancer.   Pourquoi faire