1er magazine audio audio audio de la Réunion et de l'Océan Indien

Maman solo, comment s’en sortir financièrement ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Le nombre de mamans solos augmente de plus en plus. En France, on compte actuellement plus de 1 530 000 de femmes vivant seules avec ses enfants. Les causes d’une telle situation peuvent être nombreuses : le décès du conjoint, le divorce, un choix de vie… Et souvent, élever un enfant ou plusieurs toute seule n’est pas toujours facile. Certes, l’argent ne fait pas le bonheur, mais bon nombre de familles monoparentales présentent des difficultés financières surtout vers la fin du mois. D’ailleurs, plusieurs d’entre elles vivent sous le seuil de pauvreté et ont du mal à boucler les fins de mois. Tout de suite quelques astuces pour améliorer les conditions de vie et le niveau de vie des familles en situation précaire.

 

Une maman solo ? C’est quoi au juste ?

 

Les mamans solos, mères célibataires, mères vivants seules avec ses enfants sont des termes qui désignent une mère qui détient la garde partielle ou totale de ses enfants, ou aussi une femme qui a décidé de faire un enfant seul. Dans ce dernier cas, la femme a eu recours à un donneur ou à une banque de sperme.

Le point commun de ses mères de famille : elles jouent le rôle du papa et de la maman en même temps. Une situation de monoparentalité peut être très mal vue dans la société. La mère célibataire peut alors faire face à des discriminations, assurer l’éducation des enfants, et subvenir à tous leurs besoins en même temps sans dépendre d’une tierce personne.

 

 

Je vis seule avec mon enfant, les conseils pour joindre les deux bouts.

 

 

Être maman entraine déjà beaucoup de responsabilités. De plus, élever seule ses enfants, demande non seulement du courage, mais également une certaine force de caractère pour éviter de sombrer dans l’épuisement et pour trouver du temps pour soi. Selon une étude, 30 % des familles monoparentales présentent des difficultés à joindre les deux bouts à chaque fin de mois. Pour vous aider, voici quelques astuces efficaces pour faire des économies et surtout pour s’en sortir sans trop galérer.

 

 

 

1.     Se renseigner sur les aides financières

 

Assurer seule les charges financières de sa famille peut devenir une problématique lorsqu’on n’a qu’un seul revenu. Et surtout, jongler entre la vie professionnelle, vie familiale, et vie sociale peut paraître impossible face aux difficultés financières. Pour votre information, il existe plusieurs types d’aides pour vous aider à élever vos enfants. Elles sont destinées aux parents célibataires et se présentent sous la forme d’une allocation de soutien familiale disponible auprès de différents centres sociaux.

 

Parmi les premiers, on peut noter la CAF ou la caisse d’allocations familiales. On peut l’obtenir sous réserve de certaines conditions.

 

Il y a aussi, la PAJE ou prestation d’accueil du jeune enfant s’adresse principalement aux familles qui disposent d’un revenu modeste. Il s’agit d’un accompagnement financier de l’enfant dès sa naissance jusqu’à ses 3 ans.

 

On note aussi le RSA parent isolé. C’est une aide qui est réservée à un parent monoparental sans emploi. Elle dépend principalement de vos ressources et du nombre d’enfants à charge.

 

Pour finir, on note également les aides aux logements. Il existe différents types d’aides et d’allocations familiales pour parents isolés.

 

2.     Faire des économies en optimisant ses achats

 

Après le logement, les courses alimentaires constituent l’une des dépenses les plus importantes. Soyez futés et optez pour les produits de marque distributeur tout en tenant tout de même compte de la qualité des produits achetés. Préférez les achats en vrac et consommez moins de viande. C’est bon pour la santé et d’habitude c’est ce qui coûte souvent le plus cher. Planifiez les repas et faites le point sur ce qui est vraiment utile.

 

N’ayez pas peur de faire la chasse aux promos et aux prix cassés. Gardez précieusement les coupons de réduction, les cartes de fidélité, les chèques cadeaux… Pour les dépenses autres que l’alimentation, pensez aux friperies, solderies magasins d’usine, brocantes…

 

3.     Optez pour les bons plans

 

Pour les loisirs, vous pouvez par exemple vous inscrire dans des associations. Vous pourriez ainsi profiter de diverses réductions ou de gratuité.

 

Pour faire garder les enfants, tournez-vous vers vos proches, amis ou entourages. C’est beaucoup moins cher que les prestations d’une baby-sitter, nounou, d’une garderie ou d’une crèche.

 

En faisant le ménage, faites le tri de ce que vous n’utilisez plus. Vous pouvez les vendre en participant à des foires ou en optant pour certaines applications mobiles.

 

4.     Évitez le gaspillage

 

Établissez un budget pour suivre vos dépenses et traquer les dépenses futiles. Gardez un œil sur la consommation énergétique en éteignant la lumière lorsqu’on quitte une pièce, ou en troquant les ampoules énergivores contre ceux qui sont en LED. Optez pour une douche plutôt qu’un bain, et en hiver, faites à attention au chauffage.

 

5.     Ne pas se laisser aller et se culpabiliser.

 

Être une mère et être en charge d’un enfant mineur (ou dans certains cas, plusieurs enfants mineurs ou non) n’est pas une mince affaire. Les parents célibataires font souvent face à des difficultés financières et d’autorité parentale. Ce dernier est causé principalement par une culpabilité et de confiance en soi généralement après une séparation.

 

Pour le bien être de vos enfants, et votre bonheur, accordez-vous du temps pour vous. Quelques plaisirs de la vie (tout en gardant en tête son budget) ne peuvent pas vous faire que du bien. Si vous faites face à de très grandes difficultés, vous pouvez vous tourner vers le soutien familial ou un réseau d’entraide. Apprenez à souffler de temps en temps et à apprécier la vie. Rappelez-vous qu’il n’y a pas et il n’y aura jamais de maman parfaite sur la terre.

 

Élever seule les enfants au quotidien reste une tâche difficile. Cela demande du courage, de la volonté, de la ténacité. Pour assumer chaque jour, il faut un nombre incalculable de qualité. Alors, si vous êtes une mère célibataire, ne vous dévalorisez surtout pas. Vous êtes une battante et une gagnante en tout point de vue.

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également