1er magazine audio audio audio de la Réunion et de l'Océan Indien

femme qui lit

Livres féministes : les livres que tout le monde devrait lire d’urgence

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Aujourd’hui le féminisme a repris une place importante sur le devant de la scène malgré bien des siècles d’existence déjà derrière lui. Cependant, le féminisme et ses concepts tels que le patriarcat, le genre, le sexisme etc. restent des concepts obscurs pour une grande majorité d’entre nous. Les idées reçues qui en découlent peuvent nous embrouiller et nous faire oublier que le véritable enjeu autour de ce mouvement n’est autre que l’égalité des droits pour tous. Et comme le souligne Virginie Despentes dans son essai King Kong Théorie :

« Le féminisme est une aventure collective, pour les femmes, pour les hommes, pour les autres. »

Pas de panique donc ! La Woman Mag vous a fait une sélection des livres indispensables à ajouter à votre bibliothèque pour mieux comprendre le féminisme. Alors fini de mater des séries et des films en streaming, la lecture est à votre portée !

 

 

 

La Sélection :

 

Féminisme & Pop Culture de Jennifer Padjemi

« Il faudrait être sexy, mais pas trop ; ne pas porter le voile ni de décolleté ; avoir des formes “là où il faut” tout en faisant du 36 ; les cheveux bouclés sont beaux sauf quand ils sont crépus ; tu peux donner ton avis mais sans être trop politique ; soit féministe mais tais-toi ; un peu mais pas trop. »

Jennifer Padjemi décortique la pop culture pour nous en analysant nos séries préférées, les figures féministes et les évènements marquants de cette dernière décennie. Elle analyse comment la pop culture s’est appropriée le féminisme et en a fait un mouvement populaire tout en devenant aussi un objet capitaliste. Elle s’interroge sur les enjeux des représentations féministes par un point de vue intersectionnel. Pourquoi Beyoncé est-elle aussi controversée dans le mouvement féministe ? En quoi Christina de Grey’s Anatomy défie-t-elle les clichés autour des femmes ? Par une approche personnelle, la journaliste nous invite à réfléchir sur les médias, les réseaux sociaux et leurs messages autour des femmes de couleur.

 

Sorcières, la Puissance Invaincue des Femmes de Mona Chollet

« La sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations ; elle est un idéal vers lequel tendre, elle montre la voie. »

Ah ! La sorcière ! Cette fameuse vielle femme aigrie au nez crochu et munie de potions magiques ! On l’a connu dans nos Disney préférés : vile, cruelle, dérangée ou encore bien aimée. Si désormais la figure de la « sorcière » revient au goût du jour et est utilisée à tout va sur nos fils Instagram, c’est avant tout une figure complexe qui a traversé les âges. Des sorcières brûlées durant La Renaissance aux femmes de pouvoir, Mona Chollet rend ses lettres de noblesse aux « sorcières » en déconstruisant les préjugés. Après cette lecture, vous ne verrez plus jamais les sorcières de la même façon !

 

Chère Ijeawele, ou un Manifeste pour une Education Féministe de Chimamanda Ngozi Adichie

« Pourtant, je suis convaincue de l’urgence morale qu’il y a à nous atteler à imaginer ensemble une éducation différente pour nos enfants, pour tenter de créer un monde plus juste à l’égard des femmes et des hommes. »

Dans une lettre, l’auteure Nigériane écrit à son amie qui vient de mettre au monde sa petite fille. La question qui lui a été posée est simple : comment donner une éducation féministe à sa fille ? Avec une grande humilité Chimamanda Ngozi Adichie nous rappelle que l’égalité doit être présente partout et qu’elle n’est pas seulement à appliquer pour les femmes. A travers quinze suggestions, elle nous livre une belle vision du féminisme mais aussi et surtout de la parentalité en réfléchissant sur notre rapport au genre. A travers des exemples concrets, elle nous montre comment parfois nous empêchons nos enfants de s’épanouir en dehors des normes imposées par la société, mais encense aussi la beauté des femmes Noires souvent occultées par les médias. Cette lecture rapide et agréable est emplie de bienveillance et nous encourage à inviter l’égalité dans notre façon de penser : « Parce que quand l’égalité est réelle, la rancœur n’existe pas. »

 

Bad Féministe de Roxane Gay

« Ces derniers temps, le féminisme a souffert d’une certaine culpabilité par association, parce que nous l’assimilons aux femmes qui le promeuvent pour servir leurs propres intérêts. »

Pour Roxane Gay, la Bad féministe c’est chacun d’entre nous, dans nos diversités, nos façons de penser amenées à changer. La Bad Féministe est contradictoire. A travers cet écrit, l’auteure questionne les privilèges, le traitement des communautés noires aux Etats-Unis, la représentation des femmes dans les médias et nous parle aussi à nous malgré la distance géographique. De la série Orange is the New Black aux films de Tyler Perry, elle décortique nos références culturelles et nous montrent leurs forces comme leurs faiblesses sans langue de bois. Au travers de ses articles et essais regroupés transparaît aussi sa vie de femme de couleur devenue féministe.  Il n’y a donc pas de bon ou de mauvais féminisme, juste des personnes qui militent pour un même combat.

 

 Un Féminisme Décolonial de Françoise Vergès

« Se dire féministe décoloniale, défendre les féminismes de politique décoloniale aujourd’hui, ce n’est pas seulement arracher le mot « féminisme » aux mains avides de la réaction, en peine d’idéologies, mais c’est aussi affirmer notre fidélité aux luttes des femmes du Sud global qui nous ont précédées »

Petit tour chez notre consœur Réunionnaise Françoise Vergès, qui nous parle de féminisme décolonial. Mais quésaco ? « Féminisme ? » « Décolonial ? » On s’y perd ! Et pourtant, rien de plus simple en lisant ce manifeste de comprendre qu’il concerne les personnes dites racisées. Elle nous rappelle surtout que le féminisme n’est pas uniquement destiné aux bourgeois occidentaux. Il a toute sa place dans nos foyers réunionnais, mais aussi dans tous les Outre-Mer. Françoise Vergès nous donne à lire un féminisme qui nous parle réellement et prend en compte les femmes « racisées » et leurs luttes contre le racisme, le sexisme, le capitalisme et l’impérialisme.

Ce manifeste est une belle leçon d’émancipation qui nous invite à la réflexion.

 

Avec ces lectures, le féminisme n’aura plus de secrets pour vous !

 

Rédactrice web île de la R

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également