1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Les émotions, mode d’emploi !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Peut-être rencontrez-vous des difficultés à comprendre et à bien vivre vos émotions. Peut-être même parfois, elles vous font peur, car vous craignez ne pouvoir les maitriser. Peut-être que votre sensibilité vous dérange et vous avez parfois le sentiment qu’elle vous handicape au quotidien. Cet article vous donnera des clefs de compréhension de vos émotions, non pas pour mieux les contrôler, mais pour mieux les identifier et entendre ce qu’elles cherchent à vous dire.

 

Les émotions vous parlent d’un besoin à satisfaire.

 

En effet, vos émotions lorsque vous savez les écouter, sont un formidable indicateur de votre état intérieur et de vos besoins au quotidien. Il existe 5 grandes émotions principales : la peur, la joie, la colère, la tristesse, le dégout. Chacune d’entre, vous renseigne sur un ou des besoins à satisfaire. Rendez-vous compte comme cela est précieux ! Vous avez à l’intérieur de vous un système autonome qui agit pour votre bien et qui communique avec vous pour vous guider vers le meilleur pour vous ! Les émotions sont de vraies alliées. Mais pour qu’elles deviennent vos amies fidèles, il faut savoir les écouter. Votre émotion est une énergie qui vous apporte une information importante.

 

Si lorsqu’elle frappe à la porte, vous n’ouvrez pas ou vous faites fi de son existence, elle va se manifester de manière plus importante. L’émotion va s’amplifier et durer, car il est indispensable pour elle de vous délivrer cette information concernant votre besoin insatisfait. Les émotions refoulées sont un terreau extrêmement propice à la maladie. Apprenez à écouter vos émotions dès qu’elles apparaissent pour votre bonne santé. L’émotion doit être accueillie. Vous devez lui accorder de l’attention. Il ne faut pas avoir peur d’aller regarder votre émotion de plus près même si celle-ci n’est pas agréable quelquefois, car c’est par cette observation attentive que vous répondrez positivement à sa demande. Votre observation attentive permet de valider votre émotion, de signaler au corps que vous avez entendu le message.

 

Lorsque vous faites ce feed-back à votre corps, l’émotion va commencer à diminuer en intensité, car vous êtes dans l’accueil de celle-ci. Nous vous proposons aujourd’hui 3 étapes simples pour mieux accueillir et vivre vos émotions.

 

 

 

 

  1. Accueillir votre émotion

 

Avant même de dire : je suis triste, je suis frustrée, je suis inquiète … portez votre attention sur votre ressenti physique. L’émotion s’exprime toujours dans le corps. Alors que ressentez-vous dans votre corps ? Vous devez prendre quelques instants pour cela. Fermez les yeux et observez ce qui se passe à l’intérieur de vous. Que ressentez-vous ?

Vous pouvez ressentir, un poids dans la tête, la nuque raide, le cœur qui s’emballe, les muscles qui se crispent, la respiration qui s’accélère, une lourdeur au niveau de l’estomac, une boule dans la gorge, des papillons dans le ventre, etc. … la liste est non exhaustive. Les ressentis sont propres à chacun et nombreux. Lorsque vous observez attentivement, vous verrez que votre ressenti n’est pas constant, il va évoluer. En effet, votre émotion va commencer à se fluidifier. Au lieu de rester figée à un endroit, elle va se transformer. Vous pouvez avoir la sensation d’une chaleur ou d’une tension qui cherche à s’évacuer en remontant du thorax vers la gorge. Soyez sans crainte même si cela peut parfois être désagréable. Dites-vous que ce n’est qu’une tension interne qui cherche à s’évacuer, s’apaiser. Dites-vous que vous faites cela pour votre bien.

 

Vous pouvez vous aider de la respiration et visualiser que vous accompagner cette émotion vers la sortie à chaque expiration. Mais sans la forcer, simplement en l’accompagnant. Et voilà, votre émotion a disparu, car vous avez su l’accueillir, lui faire de la place. Mais le travail ne s’arrête pas là.

 

  1. Nommer l’émotion

 

En observant ce qui se passait dans votre corps, vous avez pu identifier l’émotion présente. Vous pouvez alors la nommer en essayant d’être précis. La peur : Je suis … alarmé, angoissé, apeuré, choqué, désorienté, épouvanté, inquiet, mal à l’aise…

 

La joie : Je suis … de bonne humeur, content, serein, vivant, joyeux, enthousiasme, euphorique…

La colère : Je suis … de mauvaise humeur, mécontent, nerveux, irrité, frustré, fâché, enragé, furieux…

La tristesse : Je suis … mélancolique, découragé, désespéré, déprimé, soucieux, anéanti, déchiré, malheureux…

Le dégout : Je suis … répugné, intoxiqué, dégouté, rejeté, écœuré…

 

 

 

  1. Le besoin derrière l’émotion

 

Souvenez-vous, votre émotion vous renseigne sur un besoin à satisfaire à l’instant. Elle vous a indiqué précisément ce dont vous aviez besoin dans la situation qui s’est présentée. Si cette situation se renouvelle, il est intéressant de voir le besoin en lien avec cette situation et ainsi la satisfaire.

 

L’être humain possède 7 besoins fondamentaux :

 

  • Communiquer (Collaboration, confidentialité, coopération, discrétion, interdépendance, justice, présence, reconnaissance, respect…)
  • Se réaliser (Acceptation, affirmation, autonomie, espace pour moi, interdépendance, liberté, lâcher-prise, spontanéité…)
  • Sens (Conscience, équilibre, harmonie, paix, silence, ressourcement, spiritualité, transcendance, sens…)
  • Sécurité (abri, bien-être, détente, confiance en moi, défoulement, espace, lumière, protection, relaxation, repos, sécurité, tranquillité, vitalité…)
  • Repères (Apprentissage, but, changement, créativité, compréhension, évolution, inspiration, participation, réalisation, signification, structure, accomplissement …)
  • Concrétisation (assurance, centrage, détachement, estime de soi, honnêteté, humilité, intégrité, sincérité, affection, aide …)
  • Partage (amitié, amour, appartenance, tendresse, authenticité, bienveillance, calme, chaleur, considération, douceur, empathie, intimité, partage, réconfort…)

 

Aidez-vous de cette liste pour identifier le besoin que vous devez satisfaire. Il ne vous reste plus qu’à faire le nécessaire pour respecter ce besoin et ainsi apaiser vos émotions de manière prophylactique. Belle pratique à vous à la découverte de vos émotions.

 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

La femme indépendante

La femme indépendante est un sujet qui pourrait être traité longuement et en de nombreux sens, tant il y aurait à dire. L’évolution des femmes