1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Le corps peut-il s’auto-guérir ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

La question de l’auto-guérison physique et psychique est un sujet passionnant. Bien que ces mécanismes soient complexes et difficiles à appréhender, nous ne pouvons nier que le corps puisse se guérir lui-même. Pourquoi ? Car nous en faisons l’expérience au quotidien.

 

Le corps chaque jour, produit de nouvelles cellules, se régénère et se défend. Nous pouvons facilement le voir à travers une plaie qui cicatrise ou un rhume qui disparait sans action de notre part. Le corps a sa propre intelligence. Nous n’avons pas besoin d’émettre une intention pour que celui-ci régule notre température, active notre diaphragme ou notre cœur. De la même manière, nous n’avons pas besoin d’engager une action pour que nos cellules se reproduisent ou pour que nos globules blancs s’activent en cas d’attaque virale.

 

 

Les mécanismes précités sont acceptés par nous tous, car ils sont soit visibles (tel la plaie qui cicatrise), soit connus et vérifiés scientifiquement (comme l’action des globules blancs). D’autres, bien que connus, ne sont que partiellement explicables. Tel est le cas de l’effet placebo.

L’effet placebo met en avant des mécanismes inconscients entre le corps et l’esprit. Une capacité instinctive que l’esprit possède pour activer la guérison du corps. Alors même, si le corps et l’esprit gardent encore bien des mystères, nous ne pouvons nier que ces deux-là travaillent de pair. De nombreux travaux scientifiques mettent en lumière les liens entre notre système nerveux central et notre système immunitaire.

Alors penser que le corps et l’esprit sont deux entités travaillant de pair n’a rien de magique, cela est scientifique. Corps et Esprit travaillent de pair pour maintenir un état d’harmonie que nous appelons l’homéostasie, c’est-à-dire notre capacité à maintenir un état d’équilibre intérieur, quels que soient les évènements extérieurs.

 

 

Notre corps est capable de déclencher des migraines lorsqu’une situation nous « prend la tête » ou bien une sciatique lorsque nous en avons « plein le dos ». Le corps va parler avec son propre langage des déséquilibres de nos vies. Il va nous alerter avec ses moyens sur des rééquilibrages, des changements à effectuer.

Nous vous conseillons d’ailleurs de lire Michel Odoul, à ce sujet. Dans son célèbre livre, « Dis-moi où tu as mal : je te dirai pourquoi », l’auteur nous montre comment nos maladies sont le signe qu’à l’intérieur de nous des tensions plus profondes cherchent à s’exprimer.

 

Le corps est capable de déclencher lui-même des maladies pour attirer notre attention, nous obliger à réfléchir à ce qui crée le déséquilibre. La maladie est un miroir de notre psyché en quête d’harmonie.

De la même manière, si nous vivons la maladie en conscience en essayant de comprendre son sens profond, et qu’une fois cette prise de conscience effectuée, nous faisons le nécessaire pour revenir à l’équilibre et à l’harmonie ; notre corps va agir en coopération avec l’esprit et va travailler au retour de l’homéostasie, donc à la guérison.

Aujourd’hui, nous vous invitons à prendre conscience et à intégrer ceci : Le corps et l’esprit travaillent ensemble à l’homéostasie. Votre état d’esprit, votre équilibre mental, est tout aussi important que votre nourriture ou l’exercice physique pour maintenir cette harmonie générale.

Vous pouvez à partir de maintenant lors d’un « état de maladie », vous demander ce que le corps exprime, quelles tensions profondes cherchent à se révéler à travers lui.

Vous faciliterez ainsi votre guérison, mais aussi vous vous éduquerez à une meilleure connaissance de vous-même.

Grâce à cette meilleure connaissance de votre corps et de votre psyché, vous pourrez au fil du temps aller vers des choix de vie plus respectueux de vos besoins favorisant votre harmonie globale.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

La femme indépendante

La femme indépendante est un sujet qui pourrait être traité longuement et en de nombreux sens, tant il y aurait à dire. L’évolution des femmes