1er magazine audio audio audio de la Réunion et de l'Océan Indien

Gérer le désaccord éducatif : les clés pour une éducation harmonieuse

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Sur le plan éducatif, il n’est pas toujours évident d’être en accord sur tout ! L’éducation que vous donnez à vos enfants dépend tout d’abord de celle que vous avez vous-même reçue, mais elle dépend également de votre sensibilité, de votre tolérance et des valeurs que vous souhaitez inculquer à vos petits anges. Bien entendu, votre partenaire éduque vos enfants selon les mêmes critères. Autant dire que cela laisse une grande probabilité de ne pas être d’accord à chaque fois ! Mais comment gérer un désaccord éducatif entre les parents ? Quelles sont les façons de trouver un terrain d’entente rapidement ? C’est ce que La Woman Mag vous révèle dans ces quelques lignes !

 

Parents : le mode d’emploi n’existe pas !

 

Qu’on se le dise : il n’y a pas de parents parfaits et surtout, et c’est là le plus important, il n’y a pas de mode d’emploi en ce qui concerne l’éducation des enfants. Éduquer les enfants, c’est une question de feeling avant-tout, pour transmettre au quotidien des valeurs qui vous sont chères et qui font partie de votre modèle éducatif. Vous l’aurez compris, vous avez votre propre vision des choses, votre moitié a la sienne !

 

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est qu’il n’y a pas une façon qui soit la meilleure, et il n’y a pas un modèle éducatif qui ait plus de valeur qu’un autre. La bonne éducation, c’est celle dans laquelle vous êtes à l’aise et grâce à laquelle vous trouvez un équilibre parfait, celui qui mène à la fois au bonheur de l’enfant et à la délimitation d’un certain cadre de vie.

 

De toute façon, l’éducation est un sujet de conflit dans la plupart des foyers, car c’est une vérité : on ne peut pas être d’accord sur tout et tout le temps.

 

Pour Nicole Prieur, psychothérapeute, il est fondamental  que chaque parent aide l’autre à comprendre qu’il n’a pas à éduquer son enfant dans le prolongement de l’éducation qu’il a lui-même reçue, et  qu’il est important de collaborer en toute confiance entre parents, pour créer le modèle éducatif qui correspond en tous points aux deux parents.

 

 

 

Se mettre d’accord sur des sujets généraux

 

Qu’il s’agisse du sommeil, de l’alimentation, des écrans, des jouets et jeux éducatifs, des amis, de l’argent de poche, ou d’autres sujets plus profonds comme la mort, le divorce, la séparation, le sexe, et bien d’autres encore, le plus essentiel est d’en parler entre parents. Lever le tabou sur tous les sujets possibles est donc une étape clé pour éviter un désaccord éducatif.

 

Et parce que chaque parent est différent, unique, mais complémentaire à l’autre dans l’éducation, chacun aura des mots qui lui sont propres pour parler de sujets divers avec l’enfant.

 

Ainsi, soyez rassurés : votre tout petit recevra à coup sûr des réponses parfaitement adaptées à ses attentes dans la mesure où vous lui livrez avec des mots simples, clairs et dans la bienveillance.

 

D’autant plus qu’on estime que l’enfant est apte à argumenter dès l’âge de 5 ans : à partir de cet âge, il peut non seulement comprendre beaucoup plus de choses mais également participer à une conversation. N’hésitez donc pas à converser sincèrement avec lui, après vous être mis d’accord en amont et en privé sur un sujet épineux.

 

Ne jamais se contredire devant les enfants

 

S’il y a bien une erreur que font de nombreux parents et qui creuse les désaccords éducatifs, ce sont bien les contradictions face à l’enfant. En effet, pour maintenir une certaine harmonie dans le foyer, se mettre d’accord en privé est fondamental. D’une part parce que vous serez parfois amené à prendre une décision importante en l’absence de l’autre parent, et d’autre part parce que la solidarité entre parents permet de renforcer votre modèle éducatif et vous aider à véhiculer les valeurs qui vous sont chères.

 

Faites des compromis, des concessions, soyez toujours ouvert au dialogue, aux essais de méthodes qui plaisent plus à l’autre, répartissez les responsabilités : il y a forcément un terrain d’entente à trouver en privé pour maintenir un modèle éducatif qui convienne à la fois à l’enfant et à votre couple.

 

Car c’est bien là tout le défi de la parentalité : avant d’être parents, vous êtes un couple, et il est essentiel de ne pas l’oublier. Vous êtes partenaires de vie, vous formez une équipe, vous avez la capacité à prendre des décisions à deux. Souvenez-vous en !

 

Enfin, faites-vous confiance : il y a nécessairement des domaines d’intervention dans lesquels vous serez moins ou plus performant que votre partenaire. Chacun peut ainsi prendre la charge d’un ou plusieurs domaines afin de répartir les prises de décisions, ce qui peut non seulement éviter les désaccords entre parents, mais aussi contribuer à l’harmonie du foyer.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Votre rituel de pleine lune

18 janvier 2022   Cette première pleine lune de 2022 aura lieu à 03h50 et sera sous l’influence du signe du cancer.   Pourquoi faire