1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Comment se faire entendre ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

La perception commune est de pointer du doigt celui qui écoute pour avoir mal interprété les paroles de l’autre. Il y a même cet adage populaire disant que vous êtes responsable de ce que vous dites et non de ce que les gens comprennent. En réalité, vous êtes autant responsable que celui qui vous écoute, car vous vous êtes mal exprimé. Les seules personnes qui veuillent vous écouter ont toujours du mal à comprendre votre message.

 

Comment alors parler de manière puissante afin d’être écoutée et comprise ? Sachez que votre voix est un instrument dont vous jouez tous les jours. Elle peut émettre l’amour comme elle peut déclencher une guerre. Pour avoir de la bonne communication, abandonnez certaines habitudes et améliorez votre façon de parler.

 

Les mauvaises habitudes qui empêchent d’être bien écouté

 

Souvent, les mauvaises habitudes sont à l’origine d’une faille de la communication. Pour remédier à cela, le conférencier Julian Treasure a proposé d’abandonner 7 péchés capitaux de la parole.

 

1- Les commérages : Ce bavardage indiscret est difficile à éviter quand vous discutez dans un groupe d’amis. Mais il faut admettre que dire du mal d’une personne qui n’est pas présente n’est jamais bon. D’ailleurs, quelques minutes plus tard, ces mêmes personnes vont faire de vous leur sujet de commérage.

 

2- Le jugement : Imaginez que, pendant une discussion, votre interlocuteur se mette à vous juger. Il est difficile, voire impossible, de bien écouter pendant que vous vous faites juger, et que la personne vous donne cette sensation de ne pas être à la hauteur.

 

3- La négativité : Elle n’apporte rien de bon dans tous les domaines, même dans la communication. Comment écouter quelqu’un dont la moindre chose évoquée devient un drame ?

 

4- Les plaintes : Cet autre visage de la négativité n’offre pas un environnement propice pour une discussion. Le soleil est là, la personne se plaint de la chaleur. Puis quand il pleut, elle se met à se lamenter sur l’humidité. Il est dur d’écouter quelqu’un de négatif et qui n’ouvre la bouche que pour se plaindre.

 

5- Les excuses : Partout dans une société, il y a toujours cette personne qui passe son temps à blâmer quelqu’un face à un incident. Si vous faites partie de ces gens qui ont du mal à assumer votre action et préfèrent accuser les autres, perdez cette habitude. Personne ne serait à l’aise en vous écoutant blâmer autrui pour vous excuser de vos erreurs.

 

6- L’exagération : Cette habitude nuit totalement à la communication. L’exagération mène aux mensonges de manière flagrante. Même s’il y a de la vérité dans ce que la personne essaie de passer, celui qui écoute n’y entend que du vent.

 

7- Le dogmatisme : L’échange est quasi impossible avec quelqu’un de dogmatique. Ce genre de personne confond toujours les faits réels avec ses opinions. Personne n’aimerait écouter quelqu’un qui pense que ses avis ne peuvent qu’être vrais.

 

 

 

Comment améliorer sa façon de communiquer

Une fois que vous avez abandonné les éléments négatifs de votre parole, il faut adopter les meilleures habitudes pour l’améliorer. Il existe 4 pierres angulaires pour un discours positif :

  • L’Authenticité
  • L’Intégrité
  • La Bienveillance
  • L’Amour

La force de l’Honnêteté dans la parole

Contrairement aux excuses et exagérations, parler honnêtement pousse les gens à bien vous écouter. Toutefois, il faut être honnête sur les choses positives, sinon cela va conduire à un jugement de la personne qui vous écoute. Parlez aussi clairement et directement pour éviter les mauvaises interprétations. D’ailleurs, en allant par quatre chemins, vous risquez de rendre votre discours ennuyant.

L’Authenticité dans ce que vous dites

Être authentique est un caractère qu’il faut toujours adopter, et c’est nécessaire dans la communication. Cela attire, en effet, l’attention de votre auditeur. Donc soyez toujours vous-même dans votre propre vérité.

L’Intégrité pour attirer la confiance

Le secret d’un bon orateur est l’intégrité dans ses paroles. Maîtrisez ce que vous dites et connaissez la personne qui vous écoute. Cela vous rendra plus crédible, donc plus écouté. Quand vous êtes intégré, les gens peuvent facilement vous faire confiance.

L’Amour pour faire preuve de bienveillance

Combinez votre Honnêteté et votre Intégrité avec de l’Amour lorsque vous parlez. Assurez-vous de vouloir du bien à la personne à qui vous parlez. En entendant la bienveillance dans vos mots, les gens vont être plus à l’écoute.

La boîte à outils pour augmenter la puissance de la parole

Pour pousser les gens à vous écouter attentivement, il faut entraîner votre façon de communiquer. Vous disposez d’une boîte à outils incroyable pour rendre les sons de votre voix plus conscients.

Le registre

Si vous voulez avoir une voix puissante, il faut travailler le registre en localisant votre voix. Si vous parlez du nez, vous serez moins considéré par les gens qui vous écoutent, puis dans certaines conditions, ils auront du mal à comprendre ce que vous dites. Cela fait une grande différence avec le son qui vient de la gorge. Cette dernière est utilisée par la plupart des gens même si elle n’a pas du poids.

 

Si vous voulez être écouté, parlez en descendant la voix dans votre poitrine. Vous avez sûrement déjà entendu ces politiques, avec leur voix puissante, charismatique et autoritaire.

Le timbre

Exercer votre timbre va pousser les gens à se concentrer sur ce que vous racontez car cela donne du sens à votre voix. C’est la clé pour avoir des voix douces, riches et chaudes à la fois, donnant des paroles claires, audibles et agréables à entendre. Si certaines personnes parlent comme cela naturellement, d’autres ont besoin de beaucoup d’exercices avec un coach vocal.

La prosodie

Comme le timbre, la prosodie c’est cette sensation dans votre conversation, cette note que les gens entendent dans votre voix. N’ayant pas de la prosodie dans la voix, il y a beaucoup de personnes qui ont du mal à s’exprimer. C’est parce qu’elles parlent avec une seule note. Souvent, c’est comme si chaque phrase était une question même quand il s’agit d’une déclaration.

La cadence et le ton

Souvent, le ton est inséparable de la cadence. En effet, le premier a tendance à accompagner la deuxième. La cadence c’est cette vitesse quand vous parlez, et le ton c’est l’intonation qui donne du sentiment à vos paroles. Certains narrateurs jouent même sur la cadence pour attirer l’attention. Par exemple, se mettre à parler très vite puis ralentir sur les mots les plus importants. Cette technique fait place à un silence lors d’un discours, preuve d’intérêt et d’écoute attentive.

Le volume.

Le volume, quant à lui, influence votre communication. Abandonnez cette habitude de parler toujours trop fort, de même cette manie à parler tout le temps très doucement. Chaque endroit a son volume adéquat, puis cela dépend de la personne à qui vous vous adressez. Il y a des endroits pour parler très fort, comme sur scène. Et certaines places méritent le calme ; comme les hôpitaux.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Comment avoir un vagin heureux ?

Partie cachée de votre corps qui doit impérativement rester en bonne santé, le vagin est la plupart du temps négligé. Pourtant, au fil du temps,

Le sacrifice du salaire féminin!

L’inégalité salariale est un sujet très actuel, avec  un salaire plus faible d’environ 20% chez les femmes à poste égal. Si les femmes restent en