1er magazine audio audio audio de la Réunion et de l'Océan Indien

Les idées reçues sur les femmes et l’argent sont-elles fondées ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

De nombreuses idées reçues existent et persistent au propos du sexe dit faible et de l’argent; sont-elles plus ou moins « fourmis » que les hommes ? Leur patrimoine est-il inférieur ? Qu’en est-il de la performance des fonds boursiers qui se préoccupent principalement de la parité des femmes et des hommes en entreprise ? De la retraite des femmes ?

 

Le niveau de revenu des femmes

 

Mettons-nous tout de suite à l’aise avec cette rumeur fondée : oui, les femmes ont un niveau de revenu bien moindre que les hommes ! Les chiffres sont parlants. Car si l’on consulte la dernière enquête en date de l’INSEE en juillet 2020 (1), sur une proportion de travail à temps plein de part et d’autre, et dans le secteur privé, les femmes gagnent alors 24 467 euros en 2017, contre 29 394 pour les hommes. Soit un écart flagrant de 16,8%. Un « gap » entre les sexes qui reste élevé, mais qui a, malgré tout, tendance à se réduire avec les années et les efforts en la matière. L’écart était de 29,4% en 1976, quarante ans plus tôt !

 

Un comportement différent ?

 

Cela a-t-il un rapport avec le comportement des femmes par rapport à l’argent ? Seraient-elles plus « fourmis », comme dirait Jean de la Fontaine ?

 

Toujours selon les chercheurs de l’INSEE, cela ne tient pas tellement au comportement des genres, mais plutôt à l’éducation, aux modèles sociétaux de référence, à la famille, voire à l’âge, à la région d’origine, ou au niveau de revenu. Tout le monde semble d’accord à ce sujet, car même les acteurs de la finance comportementale, ceux-là mêmes qui analysent les comportements d’investissements des hommes et des femmes semblent d’accord, et ne relient pas directement les différences de comportement aux genres.

 

Une exception qui confirme la règle, cependant, c’est la gestion du capital risque ; les femmes privilégieraient plus les produits financiers sécurisés, comme l’assurance vie ou le Livret A lorsque les hommes se risquent davantage avec des actions ou dans l’investissement immobilier (2).

 

 

 

 

L’immobilier, terrain de jeu des hommes ?

 

Dans un couple, généralement la part de l’un et de l’autre pour la résidence principale est de cinquante pour cent. Mais dans le détail, les écarts de revenu proviennent plutôt des actifs financiers (environ 37% des revenus masculins) que du patrimoine.

 

Une tendance croissante sur les fonds boursiers

 

Un fonds dédié à la parité des hommes et des femmes est-il performant ? La réponse est un grand oui ! Et c’est très intéressant à relater.

Considérons par exemple le fonds d’investissement nommé « Mirova Women Leaders Equity » ou encore « Nordea 1 – Global Gender Diversity Fund » qui croissent l’un et l’autre de plus de 10% sur un an, au premier trimestre 2021. C’est édifiant !

 

Et d’ailleurs, « les entreprises qui s’intéressent aux questions d’égalités des sexes et de diversité possèdent un avantage concurrentiel : elles ont accès à un plus large éventail de compétences, réussissent à fidéliser leurs collaborateurs et comprennent mieux les attentes de leurs clients et les opportunités, selon Junwei Hafner-Gai, gérante du fonds « Gender Equality Impact Equities » lancé en 2015 par RobecoSAM.

 

Et la retraite dans tout cela ?

 

C’est le point de vigilance qui creuse encore l’écart entre les sexes. Car, tous régimes confondus, les femmes perçoivent une retraite de 28% inférieure aux hommes !

 

Que ce soit en raison des carrières morcelées par la maternité, ou à cause de l’avènement des pacs et du concubinage, auquel cas on ne touche pas de pension de réversion en cas de décès, c’est là que le bât blesse réellement.

 

(1) Économie et statistique n° 472-473, 2014

(2) Sondage Cercle de l’Épargne / Amphithea/Ag2R La Mondiale/Cecop-Ifop- septembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Votre rituel de pleine lune

18 janvier 2022   Cette première pleine lune de 2022 aura lieu à 03h50 et sera sous l’influence du signe du cancer.   Pourquoi faire