1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

L’art de la facilité – Pour plus d’aisance dans votre vie

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Nous pouvons progresser et réussir avec facilité. Tout peut-être facile si nous le choisissons. Nous avons été éduqués à l’idéologie du “no pain no gain” (pas de souffrance, pas de gain).Dès notre plus jeune âge, nous apprenons que tout se mérite, qu’il faut faire d’efforts acharnés, que l’on n’a rien sans rien. Ces croyances limitantes sont transmises par nos éducateurs et largement répandues dans notre société.

Seulement notre expérience prouve bien souvent le contraire ; à force de violences infligées à nous-mêmes, nous finissons blessés, usés, malades, que ce soit en sport, en travail ou en amour.

 

Bien évidemment pour nous conforter dans notre voie de la difficulté, nous décidons de mépriser la facilité et la douceur. Il faut voir à quel point la phrase “j’ai choisi la facilité” est emprunte de jugement négatif comme si le chemin de la facilité était pour les faibles et les paresseux.

 

Nous avançons pour la plupart avec la croyance selon laquelle le labeur, la souffrance est le seul chemin vers la progression et l’apprentissage. Mais les sciences et les intellectuels nous éclairent aujourd’hui différemment à ce sujet. Nous le savons aujourd’hui cette idéologie n’a aucun fondement biologique ou psychologique, mais uniquement éducatif et culturel.

Tous les apprentissages, de quelle que nature que se soient (physique, affective, scolaire) sont plus efficaces et respectueux quand ils sont effectués dans la douceur et l’écoute de soi. Il n’y a aucune raison de souffrir pour apprendre, progresser et croître.

Il n’y a aucune raison de se faire du mal.

Il n’y a aucune raison de se faire du mal pour apprendre à être heureux.

 

 

 

 

Cette idée de facilité et de douceur se répand aujourd’hui lentement, mais avec conviction dans différents milieux :

  • O. Lafay dans son ouvrage Sybernetics : Musculation stratégique, propose une méthode de musculation facile d’accès, avec peu d’investissement de temps et sans douleur, basé sur des travaux de nombreux chercheurs (en biologie, neurosciences, neurobiologie, psychiatrie, sociologie, psychologie, anthropologie, gérontologie)

 

  • Idriss Aberkane chercheur en neuroscience rappelle que le plaisir tiré du jeu ou de l’amour favorise l’apprentissage, l’excellence et dope la productivité. I. Aberkane propose un modèle sociétal et scolaire révolutionnaire mettant le plaisir et le jeu comme base de nos apprentissages.

” Les mammifères jouent pour apprendre, c’est même une nécessité : si le lionceau ne joue pas, il ne saura pas chasser ni se reproduire. Ce qui fait du jeu la manière la plus sophistiquée d’apprendre.”

  • Olivier Pourriol philosophe et essayiste, montre dans son ouvrage “Facile, l’art français de réussir sans effort” de nombreux exemples où parfois l’effort est contre-productif.

Inutile de suer sang et eau dans le sport ou son travail, insiste-t-il. Soutenant l’idée que la souffrance induite par la difficulté n’est pas une garantie de succès, Pourriol professe un art de réussir sans forcer.

 

Nous ne sommes pas en train de vous dire que les efforts et la douleur ne permettent pas de progresser parfois. Nous vous disons que le plaisir, la joie vous permettent de progresser de manière plus efficace et de plus avec facilité.Alors, pourquoi choisir encore le chemin difficile ? Rien ne le justifie sauf vos croyances.

 

À la manière d’Idriss Aberkane, nous pouvons choisir de voir la vie comme un jeu, peu importe ce qui se présente à nous. Le plaisir est un formidable leitmotiv. La vie peut-être sans challenge, juste un plaisir de l’expérience. Nous pouvons arpenter le chemin de la facilité, à la recherche d’une vie non pas intense (dans la tension constante), mais palpitante (joyeuse), préférant l’efficience à l’efficacité. Nous pouvons choisir de grandir dans le plaisir, sans douleur. Nous vous proposons pour cela un petit outil de visualisation qui permet à votre cerveau d’intégrer cette idée de facilité et ainsi mettre plus d’aisance dans votre vie.

 

 

 

Fermez les yeux, respirez profondément 5 fois et visualisez votre chemin de vie. Visualisez que ce chemin se sépare en deux voies. Visualisez qu’a cette intersection, une voie facile, tranquille s’offre à vous et de l’autre côté une voie plus difficile, ardue. Ces deux voies vous amènent à la même destination, il y en a une simplement plus escarpée. Visualisez qu’à chacun des choix que vous devez faire, vous choisissez toujours la voie facile pour arriver à votre but.

Et ainsi pour chacune des intersections comme autant d’étapes dans vos projets de vie. Faites cette visualisation régulièrement plusieurs fois par jour même, lorsque vous avez un défi à relever et que vous vous coupez les cheveux en quatre ou lorsque vous êtes face à une situation qui vous parait insurmontable.

 

Découvrez le goût de la facilité. Bonne expérience à vous.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Comment avoir un vagin heureux ?

Partie cachée de votre corps qui doit impérativement rester en bonne santé, le vagin est la plupart du temps négligé. Pourtant, au fil du temps,

Le sacrifice du salaire féminin!

L’inégalité salariale est un sujet très actuel, avec  un salaire plus faible d’environ 20% chez les femmes à poste égal. Si les femmes restent en