1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Je ne cuisine pas pour mon enfant : suis-je une mauvaise mère ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Cuisiner pour ses enfants semble être la grande tendance actuelle, parmi toutes celles qui ont émergé ces dernières années, comme le bio, le zéro déchet ou le fait maison. Mais si la tendance du fait maison était très répandue il y a de nombreuses années, et l’on se souvient tous de nos grands-mères dans leurs cuisines, qu’en est-il pour aujourd’hui ? Etes-vous une mauvaise mère si vous ne cuisinez pas pour votre enfant ? C’est la question à laquelle La Woman Mag répond dans cet article.

 

Entre manque de volonté et manque de connaissances culinaires

 

Il y a « ne pas vouloir cuisiner » et « ne pas savoir cuisiner ». Dans les deux cas, cela peut être par choix, par manque de temps, par manque d’organisation, par refus d’apprendre, par désintérêt ou pour toute autre raison. Mais il est important de souligner que toutes les mamans n’ont pas le même rythme de vie ni les mêmes emplois du temps. Ce qui est faisable pour vous en terme de cuisine peut être ingérable pour une autre maman. Et inversement.

 

Ainsi, il est fréquent dans certains foyers que les petits pots déjà prêts, ou les plats surgelés, soient davantage à l’ordre du jour qu’un plat préparé avec les légumes du marché et la viande du fermier du coin. Mais faut-il culpabiliser pour autant ? En effet, si la nourriture est au cœur des préoccupations sociales avec notamment une tendance du « fait maison » qui n’a jamais eu autant de succès, les mamans ne sont pas toutes sur un pied d’égalité face à la préparation des repas.

 

Toutefois, ce n’est pas parce que les enfants ne consomment pas trois repas bio ou entièrement préparés par vos soins, que cela fait de vous une mauvaise mère. L’équilibre alimentaire passe également par les aliments variés qui composent les repas, plus que par la provenance de ces derniers, que ce soit de chez le maraîcher ou du congélateur du supermarché. Par ailleurs, n’oublions pas que les légumes surgelés ne sont pas moins riches en vitamines : en effet, une revue scientifique explique que les légumes surgelés conservent au moins 80 % de leur vitamine C, ce qui est un taux supérieur à certains des légumes frais ! De quoi déculpabiliser tout de suite !

 

 

 

Le bon équilibre pour vos enfants

 

Les enfants ont des besoins nutritionnels bien spécifiques. Ainsi, un bon équilibre alimentaire passe non seulement par la variété d’aliments, par une juste consommation d’eau et de sucre, mais également par de bonnes habitudes alimentaires.

 

Cet équilibre alimentaire se fait tout d’abord par l’instauration d’horaires fixes et raisonnables pour prendre ses repas, et permettre la prise de ces derniers dans de bonnes conditions, dans le calme et la détente. Ensuite, il ne sert à rien de proposer des quantités trop importantes à l’enfant, qui peut reconnaître la satiété et vous dire lorsqu’il a suffisamment mangé. Bien souvent, la peur du gaspillage alimentaire vous pousse à lui demander de finir son assiette, à prendre encore quelques bouchées, alors que son estomac est plein. Ainsi, il peut être intéressant de lui servir des portions plus petites, qu’il terminera plus facilement. Votre enfant vous dira de lui-même à la fin de son plat s’il ne se sent pas rassasié.

 

Enfin, ne prenez pas en otage le dessert si votre enfant a du mal à finir son plat. En lui présentant le plat comme une monnaie d’échange pour avoir le dessert, il considère le plat comme une punition, il développe une aversion pour ce plat et une attirance prononcée pour le dessert. Expliquez-lui simplement les bienfaits de ce plat pour son développement et sa croissance, en le valorisant par des mots simples.

 

Vous l’aurez compris, ce n’est pas parce que vous ne cuisinez pas ou peu que vous êtes une mauvaise mère, ou que l’éducation que vous donnez aux enfants est à revoir. Une bonne éducation se fait avant-tout par votre présence quotidienne et vos actions : la complicité, l’écoute, le partage ou encore l’affection.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

La femme indépendante

La femme indépendante est un sujet qui pourrait être traité longuement et en de nombreux sens, tant il y aurait à dire. L’évolution des femmes