1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

photo couple amoureux

Les femmes donnent-elles trop en amour ?  

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Les femmes donnent-elles trop en amour ?

 

L’amour est une des grandes questions de l’humanité. C’est un sujet qui monopolise l’attention d’un être et ce quasiment toute sa vie, en particulier le sujet féminin. Non pas que les hommes s’en désintéressent, mais disons que psycho-biologiquement, les préoccupations ne sont pas les mêmes.

Là où les hommes se suffisent souvent de ce qu’ils ont dans la qualité de leur relation amoureuse, les femmes se montrent souvent plus exigeantes. Primitivement, le partenaire doit être « le bon », celui qui sera choisi pour procréer et défendre la couvée…Tandis que l’homme, lui, recherche davantage à disséminer sa génétique… Pour le coup, nous dirons que la « sexualité » est plutôt le grand domaine de questionnement des hommes, mais ceci est un autre débat et fera sans doute l’objet d’un autre article.

 

photo femme donne trop

Les femmes donnent-elles trop dans leur relation amoureuse ?

 Il s’agirait déjà de définir ce que l’on entend par « trop ». Peut-être pourrions-nous tomber d’accord sur le fait que les femmes focalisent toujours et énormément sur le « prince charmant » : les films romantiques américains répondent à cette demande « Marie à tout prix », « Ce que veulent les femmes » …

De même le mariage reste pour de nombreuses femmes, un des plus forts moment de leur vie, d’ailleurs, le stress qu’engendre sa préparation et leurs besoins d’y faire participer leur conjoint en témoigne.

Or le monde n’est pas celui de Disney. Et non, ils ne vécurent pas nécessairement heureux et n’eurent pas forcément beaucoup d’enfants…

Il faut dire que la femme n’est pas particulièrement aidée, puisque la société (elle-même composée des femmes ; voyez le paradoxe) influe fortement sur les rôles que chaque sexe devrait entretenir.

 

Aussi, les femmes donnent pour obtenir ce fameux sentiment de sécurité qui est nécessaire à leur épanouissement : elles veulent un homme qui communique, qui exprime ses émotions et tienne compte de leurs besoins, qui soit entreprenant. La femme aime qu’on la surprenne, elle a besoin de se dire que son homme pense à elle, au couple et à la petite-famille construite. Elle a aussi besoin d’un homme qui soit un minimum ambitieux (d’ailleurs, ne dit-on pas que derrière un « grand-homme », il y a une femme?)…Bref, pour tout cela, une femme va énormément prendre sur elle et faire des concessions. C’est dans sa nature et c’est d’ailleurs pour cela qu’on la retrouve si souvent dans les métiers dit du social et du para-médical. La femme se questionne tout le temps sur les relations humaines.

Ici, le « trop » serait à entendre comme « le trop de concessions » : si la femme ne constate pas que son compagnon s’améliore et tend à répondre aux critères évoqués plus haut, elle sera déçue, se sentira trahie et abandonnée. De fait, le premier symptôme d’un dysfonctionnement, s’observe au lit : si une femme n’est pas bien psychiquement, sexuellement il n’y aura rien !

 

C’est donc là, le premier signe qui fait dire que la femme a trop donné par ailleurs…Mais en même temps, elle pourra s’interroger :

 

photo femme qui se questionne

 

  • Penser à soi: ai-je suffisamment pensé à moi ? Si je ne vis qu’à travers lui, pour lui ou pour mes enfants, j’en perds mon rôle de femme, celui de « femme moderne » qui entreprend, développe ses envies, ses hobbies, sa carrière…

 

  • Arrêter de vouloir changer l’autre: est-ce que je ne cherche pas à trop vouloir changer mon compagnon pour qu’il réponde à mon idéal ? Auquel cas il est logique d’être déçue. D’autant que, faut-il le rappeler, un homme ne fonctionne pas comme une femme… Ce serait peine perdue de vouloir faire d’un homme son double féminin.

 

  • Arrêter de se sacrifier : si l’on se sacrifie, c’est que l’on espère que l’autre donne. Or, l’autre n’a peut-être jamais eu l’intention de donner et surtout n’a peut-être jamais demandé à se sacrifier… Là est l’intérêt de réfléchir : est-ce que je donne pour lui, ou pour moi ?

 

  • Arrêter de se mettre la pression : à quel idéal féminin je souhaite correspondre : quelle femme je souhaite devenir ? Suis-je obligée d’être comme ma mère ou comme la société ,la religion me le commande?

 

  • Définir les besoins : ai-je vraiment besoin de faire tout cela ? Mon conjoint a-t-il besoin que je fasse tout cela ?  Les besoins, ce sont bien nous qui les créons !

 

  • Lâcher prise: ne suis-je pas trop dans le contrôle ? Ne pourrais-je pas déléguer un peu ? Si je fais tout, pourquoi l’autre le ferait-il à son tour ? D’autant qu’un homme ne se réveille que lorsqu’il est au pied du mur… Pour un homme, une femme qui lui est complètement acquise est inintéressante. L’homme est « un sportif » qui a besoin de devoir se battre pour sa compagne, qui a besoin quelque part de se sentir en danger. Sinon c’est faire de lui un « père tranquille » …

 

  • Accepter et grandir : en vieillissant, le conjoint ne peut être celui du début…Et la vie professionnelle, familiale, changent quelqu’un…Ne suis-je pas trop nostalgique d’un passé idéalisé ?

 

 

  • Envoyer « balader » : et si je m’autorisais de temps à temps à faire ce que je veux ? Cela serait-il un drame, la terre va-t-elle s’arrêter de tourner ?

 

Ces questions permettent de faire le point, sur son passé, son présent et son futur. Et ainsi, la femme pourra si elle considère « trop donner », réduire la voilure et trouver enfin, son épanouissement.

Il est alors important que la femme ne se cantonne pas (et ne se laisse cantonner) à son rôle d’épouse, de mère au foyer…Elle doit se positionner comme l’amante de son conjoint tout en développant ses propres aspirations. En gros, la femme ne doit pas perdre « sa » féminité.

Dans le cas contraire, comme on l’observe souvent, la lassitude s’installe. Et les coupables seront les deux protagonistes : l’homme pour ne pas avoir vu (ou voulu voir), la femme pour avoir laissé faire.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Comment avoir un vagin heureux ?

Partie cachée de votre corps qui doit impérativement rester en bonne santé, le vagin est la plupart du temps négligé. Pourtant, au fil du temps,

Le sacrifice du salaire féminin!

L’inégalité salariale est un sujet très actuel, avec  un salaire plus faible d’environ 20% chez les femmes à poste égal. Si les femmes restent en