1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Comment faire passer ses besoins avant ceux des autres ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Vous avez peut-être déjà songé à faire passer vos besoins avant ceux des autres, mais la crainte de passer pour une personne nombriliste ou égoïste, vous a poussée à vous raviser. En effet, se préoccuper de ses besoins avant ceux des autres n’est pas toujours très bien vu. Pourtant, il s’agit de l’une des bases fondamentales du bien-être. En effet, difficile d’être bien avec soi lorsque l’on est sans cesse disponible pour les autres et jamais pour soi-même. Alors, comment enfin faire passer vos besoin avant ceux des autres sans culpabiliser ? La réponse est dans ce tout nouvel article signé La Woman Mag.

 

 

Faire plaisir sans s’oublier

 

 

Vous pouvez être une bonne personne au quotidien, altruiste et généreuse, sans pour autant vous oublier. De la même façon, vous pouvez tout à fait écouter vos besoins en priorité sans pour autant être une personne égocentrique. Dans la vie de tous les jours, s’oublier et ne pas répondre à ses propres besoins peut avoir des conséquences assez néfastes, comme la sensation de solitude, la tristesse, la dévalorisation ou la dépression.

 

 

 

 

Gene Ricaud-François auteur de « Se sacrifier, à quoi ça sert? »  aux éditions L’Archipel, explique dans son ouvrage que le sacrifice est fondamental dans la société, car il constitue avant tout un mouvement d’entraide et permet de témoigner de l’empathie. Aussi, il affirme que ce même mouvement devient problématique lorsqu’il est constant, car il induit que le sacrifié soit débordé en permanence pour répondre aux sollicitations d’autrui.

 

 

En effet, lorsque vous aidez à tout bout de champ, lorsque vous faites passer les besoins des autres en priorité, vous mettez vos besoins de côté, mais ne faites que repousser le moment où il va falloir y répondre. En conséquence de quoi ces derniers s’accumulent et peuvent vous mener au surmenage, à la frustration et à l’épuisement physique et psychologique.

 

 

Les 3 règles du bien-être

 

 

Penser à son bien-être est en effet crucial pour rester dans une énergie positive, améliorer ses relations humaines, ainsi que pour éviter un épuisement émotionnel et psychique. Vous ne pouvez pas sauver la planète entière et n’avez aucune obligation à être présente à chaque fois que l’on vous sollicite : cela s’apparente au syndrome du sauveur.

 

 

Deux psychologues américaines Mary C. Lamia et Marylin Krieger expliquent dans leur ouvrage « Le Syndrome du sauveur » que ce dernier pousse à s’oublier au profit d’autrui, engendrant une perte d’estime de soi, mais aussi une perte d’énergie et de motivation.

 

 

Pour être bien avec soi-même et réussir enfin à faire passer ses besoins avant ceux des autres, il existe trois astuces simples qui visent à recentrer l’attention sur vous.

 

  • Accordez-vous du plaisir au moins 1 fois par semaine, en solitaire : tournez-vous vers une activité que vous pourrez pratiquer seule, centrée sur votre plaisir personnel, comme un massage, une séance de shopping, une séance de natation, une journée de déconnexion dans le confort de votre maison, ou n’importe quelle autre activité individuelle.

 

  • Apprenez à dire « non », sans avancer de prétexte farfelu, simplement parce que vous méritez de vous faire passer en premier. Obligez-vous à répondre avec honnêteté : « Je ne suis pas disponible », « J’avais déjà prévu quelque chose », ou encore « Je dois me reposer car je suis fatiguée ».

 

 

  • Renforcez-vous face aux critiques : lorsque l’on commence à penser à soi, on s’attire les foudres et l’on peut être taxé d’égoïste. Il faut comprendre que votre refus à une sollicitation ne sera pas comprise : vous dites désormais « non »  alors que vous ne l’avez jamais fait, vous n’êtes plus disponible et cela ne plait pas. Il faut vous renforcer face aux remarques et vous dire que penser à soi est très loin d’être de l’égoïsme, c’est essentiel pour le bien-être. Après tout, ne dit-on pas : « Charité bien ordonnée commence par soi-même » ?
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

La femme indépendante

La femme indépendante est un sujet qui pourrait être traité longuement et en de nombreux sens, tant il y aurait à dire. L’évolution des femmes