“C’est pas grave, si on sort de ce confinement, un peu plus gros”

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Au fait, j’ai un truc à vous confier.

Vous savez, c’est pas grave.

Si vous sortez de ce confinement avec quelques kilos en trop.

 

Alors que pourtant vous vous étiez inscrit à plusieurs cours de sport en visio.

C’est pas grave si parfois vous passiez plus de temps à les regarder qu’à les faire.

 

C’est vrai, c’est beau les gens motivés, toujours partants, toujours la patate, toujours parfaits.

Quelle que soit la situation, l’épreuve, ils sont toujours élégants, sur leur 31, comme si de rien n’était.

Ils bombent le torse fièrement et sourient à la Vie.

On dirait qu’ils lui demandent : « alors, que m’as-tu réservé aujourd’hui ?! »

 

C’est vrai ça hypnotise parfois, tellement c’est admirable.

C’est admirable, les gens toujours vibrants.

Ils ont quelque chose de surnaturel, et de carrément flippant en même temps.

Non mais c’est vrai, moi les gens qui ne craquent jamais ça me laisse perplexe.

Bref, moi je suis plutôt Minus que Cortex.

 

Alors c’est pas grave, moi aussi j’ai mangé du chocolat en regardant de la Zumba.

Moi aussi j’ai regardé dix milles tutos ‘Cuisiner facile’. Sans jamais les faire.

Mais ça aussi, c’est beau à regarder.

 

C’est pas grave si vous vous êtes rendu compte que finalement, ben oui, vous gravitiez toujours autour des mêmes recettes.

Et que la cuisine, allez, on se dit tout aujourd’hui, c’est pas vraiment votre fort.

Dans ce confinement y’a des vérités qui tombent.

B-A-M, comme des contreforts.

 

On les avait pourtant bien solidifiés, mais la vie a le chic pour taper là où c’est bancal.

Et oui, la vie c’est pas mémé Chantale qui nous fait des tartes citron-meringuées.

C’est plutôt pépé René qui nous parle des tranchées.

Alors non, c’est pas grave. Si vous sortez de ce confinement avec plus de poils.

C’est bien les poils. En plus leur fonction première, c’est de nous protéger.

Regarde les cils, c’est pour éviter que des poussières tombent dans nos yeux.

C’est magnifique hein. Oui moi aussi je trouve.

Notre corps est parfait, laissons-le vivre et respirer.

C’est la plus belle technologie au monde…

 

L’Iphone 12 peut aller se brosser. Bill Gates aussi au passage.

Et quand à nous les femmes, on en parle, de nos cheveux blancs ?

Et oui, on en a. Et ce, depuis l’âge de 30 ans. Pas depuis le confinement.

Que les choses soient claires.

Alors non c’est pas grave, si vous sortez de ce confinement sans être bilingue, couturier, pâtissier, boulanger, décorateur, écrivain ou influenceur.

Non c’est pas grave si vous sortez de ce confinement sans être une meilleure version de vous-même : mais quelle idée…

Vous êtes déjà parfait, tel que vous êtes, là où vous en êtes.

Et puis les versions ça se téléchargent.

Depuis quand somme-nous des logiciels, ou des jeux vidéo ?

 

Notre évolution dépend d’une science qui est au-dessus de notre portée, d’une intelligence subtile, et fine comme la rosée. Cela dépend de tant de portes, de tant de fenêtres, de tant de paramètres. De tant de rencontres, et de tant de découvertes.

Vous savez quoi,

Faites de votre mieux,

toujours,

et ce sera parfait.

 

Allez venez, on lâche prise…

venez on lâche toute perfection, tout contrôle, toute pression.

Allez venez on essaye encore cette recette qu’on rate toujours.

On ne court que 15 minutes aujourd’hui, parce que quand on a le moral dans les baskets, ça fait lourd.

 

Venez on s’accepte,

Venez on se respecte.

Venez on danse, et tant pis si c’est moche, et tant pis si c’est pas dans les temps.

Tant qu’on vit, tant qu’on rit, tant qu’on aime !

Allez venez,

On s’aime.

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également