1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Comment se libérer du sentiment de manque ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Le sentiment de manque peut être ressenti par tous et peut engendrer d’autres  sentiments néfastes, comme la frustration ou la perte de confiance en soi. Peur de manquer d’argent, de clients, peur de manquer d’amour, d’attention ou d’affection, cela peut arriver à n’importe qui et dans des circonstances variées. Pour vous aider à vivre une vie épanouie et sereine, La Woman Mag est parti à la recherche de réponses à la question suivante : comment se libérer du sentiment de manque ?

 

 

Identifiez le manque : première étape vers la libération

 

 

Nous vivons dans une société qui va très vite, qui bouge en permanence, et qui est surtout très centrée sur la consommation. Nombreuses sont les personnes qui en souffrent au moins une fois. Cela se traduit généralement par la peur du manque. Si cette peur provient également dans de très nombreux cas de l’enfance ou de l’éducation, de frustrations passées mal gérées par le petit enfant que vous étiez, la peur du manque peut s’intensifier dans l’environnement où nous évoluons.

 

 

 

La première étape pour sortir de cette crainte de ne pas disposer de tout est d’identifier le manque en question : est-ce la peur de manquer d’argent ? La peur de manquer d’amour ? La peur de manquer d’amis ? Mettez le doigt sur ce qui vous bloque afin de l’éradiquer. Il est en effet impossible de combattre et de vous libérer de la peur du manque si vous ignorez parfaitement de quoi il retourne.

 

 

Concentrez-vous sur ce que vous avez

 

 

Toujours plus, c’est exactement ce que nous mentionnions plus haut, et c’est ce qui va permettre à votre peur du manque de prendre de l’ampleur. La société d’aujourd’hui vous incite, même si vous ne vous en rendez pas compte, à obtenir toujours plus de choses : d’amour grâce aux sites de rencontre et aux réseaux sociaux, de nourriture grâce aux fast-foods, aux livraisons de nourriture ou aux choix grandissants dans les supermarchés, de technologie, de vêtements grâce à l’expansion des boutiques en lignes… Vous l’aurez compris, on vous vend à longueur d’année la possibilité de disposer de plus, et plus vite.

 

 

Ceci n’est pas sans conséquence, et la première à découler de tout ceci, c’est que vous oubliez totalement tout ce que vous possédez à l’instant T. Pourtant, peut-être avez-vous parcouru un long et rude chemin pour obtenir ce que vous possédez actuellement. Mais, obnubilé par votre peur de manquer, vous mettez de côté tous les efforts sans doute déjà fournis pour avoir ce que vous avez aujourd’hui.

 

 

Alors, se libérer de la peur du manque, cela passe de façon irrémédiable par le fait de se recentrer sur le présent et sur ce que l’on possède au moment présent, sans se mettre martel en tête avec ce que l’on pourrait posséder.

 

 

Cesser de trop se comparer

 

 

Pour vous libérer de la peur de manquer, il est important de cesser toute comparaison avec le reste du monde. Le monde d’aujourd’hui vous offre la possibilité d’admirer la réussite de tous, notamment grâce aux réseaux sociaux et aux médias, qui vous rappellent chaque semaine la richesse des célébrités, la réussite amoureuse de telle personne ou encore la nouvelle acquisition immobilière de telle star de la télévision. Or, si certaines personnes n’ont pas de tempérament envieux et passent outre ces belles réussites, une personne victime de la peur du manque peut interpréter ces réussites comme des modèles à suivre, et par effet de rebond, considérer sa propre vie comme un échec.

 

 

 

Ainsi, il est fondamental, pour se libérer de la peur du manque, de ne pas se comparer aux autres, célébrités ou non. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque l’on est victime de la peur du manque, on peut être tenté de prendre en référence des réussites extérieures et se dévaloriser  si on ne les atteint pas, soi-même. De ce fait, concentrez-vous sur votre propre route en prenant conscience que votre chemin de vie est unique et que votre réussite est très personnelle.

 

 

Il faut alors garder en mémoire que la peur du manque peut être légitime du fait d’un parcours de vie fragile, mais peut aussi être le fruit d’interprétations faussées ou d’anticipation, dans quel cas, il peut être très intéressant de se recentrer sur soi-même. Faire un vrai bilan passe par un questionnement pour prendre pleinement conscience que la peur du manque peut être maîtrisée :

 

  • Ma situation sentimentale, professionnelle ou financière est-elle temporaire ?
  • Les choses peuvent-elles changer grâce à moi ?
  • Comment puis-je mettre à profit mes compétences pour changer les choses ?
  • Quels efforts ai-je déjà fournis pour sortir d’une période complexe ? Pour combler un manque ?

 

Il y a fort à parier que dans le passé, vous êtes déjà sortie d’une situation de manque. Alors, puisez au fond de vous, vous disposez de bien plus de ressources que vous ne le pensez pour dépasser cette crainte.

 

 

Vous avez déjà, d’une certaine façon, l’abondance dans votre vie. Concentrez-vous dessus, nourrissez-la, et vous l’aiderez à grandir.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Au secours je suis débordé !

Les professionnels en bien-être et en psychologie le soulignent depuis maintenant plusieurs années : la sensation d’être débordé touche de plus en plus de personnes, qu’elles