1er magazine de la Réunion et de l'Océan Indien

Comment la charge mentale impacte-t-elle votre vie sexuelle ?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

La charge mentale, vous en avez sans doute entendu parler, et certainement pas en bien. La charge mentale a en effet la faculté de mobiliser toute votre énergie, qu’elle soit physique ou mentale, lorsque vous devez penser à tout ce qui concerne l’organisation du foyer. Mais saviez-vous que la charge mentale a également le pouvoir d’agir négativement sur votre libido ? C’est pourtant bien réel, le fait d’avoir l’esprit trop préoccupé peut impacter votre vie sexuelle bien plus que vous ne le pensez. Dans cet article, La Woman Mag vous explique le lien entre la charge mentale et le sexe.

La charge mentale : quand le sexe passe en dernier

 

Le ménage, les enfants, la cuisine, les courses, les repas, les rendez-vous chez les spécialistes en tout genre, l’activité physique, le conjoint, le travail… Cela en fait des choses à penser à longueur d’année pour maintenir un équilibre familial !

 

Là où la charge mentale peut impacter la vie sexuelle du couple et plus encore les désirs des femmes, c’est qu’elle épuise littéralement : en fin de journée, le repos est bien plus convoité qu’un moment en tête à tête avec Monsieur.

 

De plus, les femmes qui souffrent de la charge mentale ont une perception différente de leur partenaire. En effet, ne bénéficiant d’aucune aide pour les tâches ménagères ou la gestion du foyer, les femmes qui en souffrent voient très souvent leur conjoint avec une légère amertume, de la rancune, et dans de nombreux cas même, les femmes perçoivent leur conjoint comme des assistés pour qui elles effectuent tout, vraiment tout…

 

Par conséquent, l’attirance n’’est plus ce qu’elle était, et la fatigue aidant, la libido est au plus bas.

 

La consultante de couple et sexologue chez PROFA, Anne-Claude Rossier Ramuz explique que « la charge mentale peut devenir un facteur important de baisse voire de perte du désir sexuel », théorie que confirment deux journalistes féministes Clémentine Gallot et Caroline Michel, qui ont quant à elles posé, parallèlement, le concept de « charge sexuelle ». Mais attention, ce n’est pas tout à fait la même chose, même si cela contribue à rejoindre la charge mentale et les injonctions à la perfection auxquelles les femmes sont soumises en permanence.

 

 

 

La charge sexuelle : est-ce la même chose ?

 

 

Peut-être n’avez-vous encore jamais croisé ces mots, mais la charge sexuelle risque de faire parler d’elle. En effet, la charge sexuelle est à l’image de la charge mentale pour tout ce qui à trait à la vie intime du couple : devoir penser à la contraception seule, devoir être désirable constamment, garder la ligne pour être attirante, plaire à son mari, ne pas prendre de poids, être performante au lit…

 

Noyés par la pornographie et les images suggestives dans les moindres images de la vie courante, que ce soit dans les médias, les publicités, les films ou les séries, les individus d’aujourd’hui, hommes et femmes mélangés, projettent sur la femme une lourde responsabilité qui vient s’ajouter à toutes les autres : avoir la ligne d’un mannequin et faire l’amour comme les films érotiques ou pornographiques.

 

Ajouté à cela la nécessité d’avoir toujours de la jolie lingerie, être toujours en forme pour le câlin du soir ou à jour dans ses rendez-vous gynécologiques ou dans sa contraception, et cela mène à la conclusion que la vie sexuelle des femmes est pavée d’exigences en tout genre qui sont souvent très compliquées à endosser. Car il faut bien le reconnaître, du côté des hommes, la liste de choses à penser n’est pas si longue.

 

La charge sexuelle, c’est ainsi porter sur ses épaules l’équilibre de sa vie sexuelle, seule, et dans la plus grande négligence du bien-être de l’individu en priorité.

 

 

Pour une vie sexuelle épanouie, la charge mentale on oublie…

 

 

Pour une vie sexuelle épanouie, il est ainsi fondamental de se recentrer sur soi et de faire fi des injonctions. Si le ménage n’est pas fait, il sera fait le lendemain, si votre lingerie n’est pas du ressort des dernières créations de chez Darjeeling, ce n’est pas grave, et si vous avez pris quelques kilos ces derniers temps, ce n’est pas grave non plus. Apprenez à vous détacher du qu’en-dira-t-on et vivez avec plaisir.

 

Gardez toujours en mémoire que le manque de reconnaissance de la part de votre conjoint ne fera qu’entraîner la frustration, mais également que la charge mentale engendre énormément de fatigue et laisse trop peu de place au désir.

 

Ainsi, pour retrouver une bonne libido, il est fondamental de confier la moitié des corvées à votre conjoint pour avoir plus de temps pour vous, souffler et vous retrouver un peu avec vous-même.

 

Lorsque vous aurez retrouvé un peu de liberté, vous aurez à nouveau l’esprit disponible pour faire place à la créativité, et donner un nouveau souffle à votre vie intime.

 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A lire également

Comment avoir un vagin heureux ?

Partie cachée de votre corps qui doit impérativement rester en bonne santé, le vagin est la plupart du temps négligé. Pourtant, au fil du temps,

Le sacrifice du salaire féminin!

L’inégalité salariale est un sujet très actuel, avec  un salaire plus faible d’environ 20% chez les femmes à poste égal. Si les femmes restent en